Pour lutter contre l'ennui, un gardien de musée dessine des yeux sur un tableau à 880 000 euros

4 221partages
Bouton whatsapp

Un tableau d'une valeur de 880 000 euros a été détruit après qu'un agent de sécurité, qui s'ennuyait, a dessiné des yeux sur les figures sans visage représentées dans l'œuvre d'art d'une galerie russe.

Crédit : The Art Newspaper

Pour son premier jour de travail, l'agent de sécurité avait dessiné deux paires d'yeux au stylo à bille sur le tableau « Trois figures » de l'artiste Anna Leporskaya, lors d'une exposition d'art abstrait au Centre Yeltsin, dans la ville de Yekaterinburg, dans l'ouest de la Russie.

Le nom du coupable n'a pas été révélé mais il serait âgé de 60 ans et travaillait pour une société de sécurité privée, c’est en tout cas ce qu’a déclaré le musée dans un communiqué à propos l’affaire. Depuis son acte, il a évidemment été licencié.

Cet acte de vandalisme a été remarqué par deux visiteurs qui profitaient d'une exposition intitulée « The World as Non-Objectivity. The Birth of a New Art » (comprenez « Le monde comme non-objectivité. La Naissance d’un Nouvel Art » ) au Centre Eltsine de Iekaterinbourg. Passionnés d’art, ils se sont rapidement rendu compte des détails supplémentaires de deux des trois personnages sur le tableau des années 1930 selon The Art Newspaper.

Crédit : RAAN

Le tableau va pouvoir être sauvé

Le tableau, prêté par la Galerie Tretyakov de Moscou, a été renvoyé dans la capitale russe dès le lendemain afin d’être inspecté par un restaurateur d'art. Selon plusieurs sources, l’œuvre, détériorée le 7 décembre dernier, est en cours de restauration.

Les yeux dessinés par l’agent de sécurité devraient pouvoir être retirés sans que le tableau ne subisse de dommages à long terme. Plusieurs médias locaux ont affirmé que le coût de la restauration, évalué à environ 3000 euros, aurait été pris en charge par l’entreprise de sécurité.

Suite à cette affaire pour le moins rocambolesque, les autorités russes ont ouvert une enquête pour vandalisme, avec à la clé une potentielle de 470 euros et une peine pouvant aller jusqu’à un an de travaux d’intérêt généraux.

La sanction contre le gardien qui a dessiné sur l’un des tableaux du Centre Eltsine avec un stylo à bille sera certainement rendue publique dans les prochaines semaines. En attendant, la direction du musée s'est abstenue de commenter la situation étant donné que des investigations sur l'incident en collaboration avec les forces de l'ordre sont toujours en cours.

Crédit : The State Tretyakov Gallery

Crédit : The Art Newspaper

Qu’en pensez-vous ?

Source : Daily Mail
Bouton whatsapp