Seine-et-Marne : sans permis et sous l'emprise du cannabis, il provoque une course-poursuite avec la police

Bouton whatsapp

La bêtise n’a visiblement pas de limite. Il y a quelques jours en Seine-et-Marne, un conducteur qui ne possédait pas de permis et positif au cannabis a tenté de semer la police lors d’une course-poursuite.

Crédit : MAXPPP

À voir aussi

La scène surréaliste s’est déroulée entre Boissise-la-Bertrand et Seine-Port peu après minuit. Au départ, c’est un simple feu arrière cassé qui a attiré l’attention des policiers. Et alors que ces derniers ont souhaité alerter la personne au volant de cette observation, le conducteur a refusé de se soumettre à la demande des fonctionnaires en patrouille et a décidé d’accélérer afin de prendre la fuite.

Malgré l’utilisation rapide d’un stop-stick (un outil à poser au sol qui permet d’arrêter un véhicule lancé) par la patrouille et un pneu crevé lors de cette intervention, le fuyard inconscient est parvenu à continuer sa course en longeant les bords de Seine à grande vitesse. Heureusement, il sera forcé de s’immobiliser au niveau du pont de Saint-Fargeau-Ponthierry. Heureusement, la course-poursuite n’a pas provoqué d’accident et aucun blessé n’est à déclarer.

Crédit : Christelle Osset / ER

Un chauffard sous l’emprise de stupéfiant

Pour ne rien arranger, lors du contrôle, un test salivaire a été effectué et il s’est avéré positif au cannabis. Après avoir relevé son identité, les policiers se sont rendu compte que l’homme au volant âgé de 24 ans était bien connu des services de police. Pour couronner le tout, il roulait sans permis de conduire. Dans le coffre de la voiture, les fonctionnaires ont trouvé des dizaines de batteries. «Du matériel dont l’origine frauduleuse n’a toutefois pas pu être établie dans le cadre des investigations» a confié une source proche de l’enquête.

Le chauffard a finalement été déféré le jeudi 27 octobre devant le tribunal judiciaire de Melun. Lors de son audience en comparution immédiate, il a été condamné à une peine de 12 mois de prison accompagnée d’un sursis probatoire de 6 mois.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter