Ils tentent de cambrioler une maison... et finissent nus dans la rue avec une ceinture autour du cou

Bouton whatsapp

À Tours, dans l’Indre-et-Loire, deux cambrioleurs ont été retrouvés en pleine rue, complètement dénudés et roués de coups, portant seulement une ceinture autour du cou.

C’est le média local La Nouvelle République qui relaye ce fait divers complètement insolite ! Le lundi 20 mai, au petit matin, des policiers ont découvert la présence de deux hommes nus, abandonnés en pleine rue. Visiblement violentés, ils portaient même une ceinture autour du cou.

Appelés pour intervenir, les policiers découvrent que les deux hommes sont en réalité deux cambrioleurs qui ont rencontré un sacré obstacle en tentant de commettre leur larcin. En effet, selon les premiers éléments de l’enquête, les deux individus auraient tenté d’entrer dans un appartement par effraction. Sauf que l’appartement était occupé et que l'habitant a réglé ça à sa manière : “Les locataires ont réglé leurs affaires eux-mêmes”.

Crédit photo : iStock

Un cambriolage qui tourne mal pour les malfaiteurs

En effet, en réalisant que l’appartement était occupé, les voleurs ont voulu rebrousser chemin mais les locataires sont allés jusqu'à les poursuivre dans la rue. Des riverains ont témoigné avoir entendu une bagarre et ont alors alerté les policiers alors qu'il était environ 4h30 du matin.

Quand ils sont arrivés sur place, les deux cambrioleurs étaient donc en très fâcheuse posture. Nus, recroquevillés et le visage tuméfié, sans oublier la ceinture autour du cou. Ils ont été littéralement humiliés. Pris en charge par les policiers et les pompiers, les voleurs vont longtemps regretter d’avoir ciblé le mauvais appartement.

Crédit photo : iStock

Par ailleurs, aucune plainte n’a été déposée contre eux et depuis, les cambrioleurs sont désormais introuvables alors qu’ils étaient visiblement en situation irrégulière. En outre, les locataires auteurs des violences ont également jugé bon de ne pas se signaler dans cette affaire, ce qui la rend encore plus louche.

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef