En cas de tromperie, il s'engage à payer... 5000 euros à sa compagne après avoir signé un contrat

Récemment, un couple espagnol a appris à ses dépens que la twittosphère se divisait en deux catégories : les personnes qui comprennent le second degré et les autres.

Crédit Photo : image d'illustration / Istock

Plus tôt ce mois-ci, un tweet un peu particulier posté par une utilisatrice espagnole est sorti du lot. Dans sa publication, la jeune femme - qui exerce le métier de juriste - a partagé la photo d’un «contrat d’engagement» signé par son compagnon.

En d’autres termes, le document, repéré par le compte espagnol CeciArmy, stipule que le couple s’engage à payer une amende en cas… de tromperie.

Comme le précise L’Indépendant, la Madrilène a rédigé un pacte dans lequel figure une grille de «pénalités progressives en cas d’infidélité». Ces sanctions concernent aussi bien la jeune femme que son compagnon, un certain Gabriel.

Crédit Photo : Twitter

Par exemple, une conversation «olé olé» avec un tiers est synonyme de 500 euros d’amende. Le montant de la contravention s’élève à 2000 euros pour «tout contact buccal» échangé avec une autre personne».

Mais ce n’est pas tout ! Si l’un des amoureux succombait aux plaisirs de la chair avec quelqu’un d’autre, il devra payer une amende de 5000 euros.

La plaisanterie tourne au vinaigre

Sans réelle surprise, la publication est rapidement devenue virale, et des internautes ont accusé les jeunes gens de monnayer leur relation. Le hic ? Il s’agissait tout simplement d’une plaisanterie.

Selon le quotidien régional, les deux tourtereaux, qui ne manquent pas d’humour, voulaient officialiser leur histoire d’amour avec humour. Une forme d’esprit qui échappe visiblement à certaines personnes sur les réseaux sociaux.

Source : L'Indépendant
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Céline Gautier

Journaliste