Une retraitée vole une veste exposée au musée Picasso et la... retouche

Bouton whatsapp

Un drôle de vol a eu lieu récemment dans un musée parisien. Une veste, exposée dans le cadre d’une exposition immersive, a ainsi été dérobée puis… reprisée.

C’est une histoire rocambolesque digne d’un poisson d’avril et pourtant bien réelle !

À voir aussi

Une retraitée a volé une veste exposée au musée Pablo-Picasso de Paris (IIIe arrondissement), puis elle l’a raccourcie afin de la mettre à sa taille, rapportent ce jeudi nos confrères du Parisien.

La voleuse, âgée de 72 ans, a été appréhendée par des policiers alors qu’elle était retournée sur les lieux de son larcin, commis quelques jours plus tôt.

Musée Pablo-Picasso (Image d'illustration). Crédit photo : DR

Elle vole une veste exposée dans un musée, puis la fait retoucher par un couturier

Reconnue par les vigiles qui ont immédiatement prévenu la police, la vieille dame n’a opposé aucune résistance et a reconnu les faits.

Mais lorsque les policiers ont retrouvé ladite veste de couleur bleue à son domicile, ils se sont aperçus qu’elle avait été… raccourcie de 30 cm.

La septuagénaire avait en effet confié le vêtement à un couturier pour qu’il la retouche et l’ajuste à sa taille. Ce dernier s’est donc exécuté sans avoir qu’il venait d’endommager une œuvre d’art.

La retraitée, qui vivrait sous curatelle et qui n’aurait pas toutes ses facultés, a affirmé qu’elle ignorait que la veste faisait partie de la collection exposée au musée. Elle a finalement été relâchée avec un simple rappel à la loi.

Baptisée « Old Masters », la veste dérobée était une œuvre d’art immersive réalisée par l’artiste Oriol Vilanova.

Sa particularité ? les visiteurs pouvaient la toucher, la manipuler ou encore fouiller les poches, dans lesquelles figuraient de nombreuses cartes postales appartenant à son auteur.

Nul doute que la prochaine œuvre de ce type sera davantage surveillé pour éviter qu’une telle mésaventure ne se reproduise.

Bouton whatsapp