25 idées de prénoms bretons pour fille et pour garçon

Bouton whatsapp

Que vous attendiez un garçon ou une fille, voici une liste de 25 idées de prénoms bretons pour vous aider à trouver l'appellation idéale pour votre enfant.

Trois jours seulement. C'est le temps qu'ont les parents après la naissance de leur enfant pour faire la déclaration à l'état civil. Déclaration qui nécessite d'avoir décidé d'un prénom pour le bébé. Il est donc conseillé aux futures mamans et futurs papas de choisir le prénom ou les prénoms de leur enfant à naître pendant la grossesse, pour éviter le stress et la précipitation après la naissance.

À voir aussi

Et si, par superstition, ils ne souhaitent pas se fixer avant l'arrivée du bébé, il vaut mieux qu'ils réduisent à seulement quelques possibilités. Cela évitera les Clitorine, Jenifaël, Meibelyne et autres prénoms ridicules (vraiment) donnés à des enfants en France (recensés dans L'anti-guide des prénoms). Car, oui, il n'y a (presque) pas de règle pour l'attribution des prénoms par les parents.


Après la naissance, les parents n'ont que trois jours pour déclarer leur enfant / Crédit : Unsplash

Y a-t-il des prénoms interdits en France ?

En France, il n'y a pas de liste de prénoms autorisés (et par conséquent par de liste de prénoms interdits). Il n'y a qu'une seule règle à respecter : ne pas utiliser le nom de famille de quelqu'un d'autre, ce qui constituerait une usurpation d'identité. Autrement, les parents peuvent choisir librement le prénom de leur bébé, qu'il soit court ou long, qu'il soit composé ou formé d'une seule lettre (ce n'est pas interdit), qu'il soit classique ou original, qu'il soit d'origine arabe ou d'origine bretonne. Attention cependant, s'il s'agit d'un prénom étranger, seul l'alphabet français est accepté à l'état civil, précise l'INSEE. Un nom espagnol avec un « ñ » ou roumain avec un « ș » pourront être utilisés si les caractères sont remplacés par « n » et « s » français. Un point du règlement qui a provoqué la polémique… en Bretagne.

Le prénom breton Fañch refusé par l'état civil

En mai 2017, à Quimper, des parents donnent naissance à un garçon qu'ils décident d'appeler Fañch (prononcé Fainch), version bretonne de François. Seulement, le service d'état civil a refusé l'orthographe du prénom, invoquant la circulaire de 2014 interdisant l'utilisation de la tilde, l'accent sur la lettre n n'étant pas un signe diacritique de la langue française. Le début d'une affaire judiciaire. Après un jugement en première instance à Quimper en septembre 2017, un procès en appel à Rennes en novembre 2018, puis un renvoi en cassation débouté pour vice de forme en octobre 2019, les parents ont pu remettre le tilde sur le prénom de leur fils. Mais Fañch Bernard (c'est le nom de famille du petit garçon) n'a pas ouvert la voie aux autres Fañch… En février 2020, un procureur de Brest a refusé l'orthographe d'un deuxième Fañch. La langue bretonne, et les tildes qui la composent, fait pourtant partie du patrimoine de la France, au même titre que les autres langues régionales. Mais l'affaire n'a pas fait jurisprudence.

25 idées d'adorables prénoms bretons pour fille et pour garçon

Si vous êtes de Quimper ou de Brest, dans le Finistère, ou de Rennes, en Ille-et-Vilaine, que vous attendez un bébé et que vous voulez lui choisir un prénom bretons, faites donc attention à l'orthographe. Il existe cependant de nombreux prénoms bretons qui ne posent pas de problème à la déclaration à l'état civil. Et si vous tergiversez, voici une liste d'adorables prénoms bretons pour fille et pour garçon qui pourra vous inspirer.

Vingt-quatre prénoms bretons pour fille et pour garçon / Crédit : Unsplash

Liste de prénoms masculins bretons avec signification

1. AYDEN

En celte, Ayden signifie « petit feu » tandis qu'en latin il veut dire « aider ».

Récurrence : Plus de mille sept cents Ayden sont nés en France (pour beaucoup en Bretagne) en 2020. C'est l'un des prénoms bretons les plus tendance en ce moment.

Variantes : Aden, Aiden, Aïden

2. NAËL

Naël est le diminutif de Nathanaël, qui vient de l'hébreu « netha » et « el » qui signifient « Dieu a donné ». Les Naël sont fêtés le 24 août, à la saint Barthélémy (qui s'appelait Nathanaël avant sa rencontre avec le Christ).

Récurrence : Naël est le troisième prénom dans le top trois des noms bretons les plus donnés en 2020 (avec mille sept cent soixante et onze naissances).

3. MALO

Malo viendrait des mots celtes « mac'h » et « low », qui signifient « otage » et « lumière ». Au VIème siècle, Mach'low, moine gallois, traverse la manche et s'installe sur la côte bretonne pour évangéliser les Bretons. Il fonde le monastère de Saint-Malo au VIIème siècle avant de s'exiler, persécuté par les habitants de la région.

Récurrence : Près de mille cinq cents garçons ont été appelé Malo en France en 2020.

Variante : Malou

Malo est l'un des prénoms bretons les plus tendances en ce moment / Crédit : Unsplash

4. ERWAN

En celte, « aerouant » a pour signification « dragon ».

Récurrence : Deux cent quatre-vingt-treize bébés ont hérité du prénom Erwan.

Variante : Erwann (donné à cinquante-cinq enfants en 2020)

5. TILIO

Tilio vient du gaélique « teilo » qui vient de « Eliud » signifiant « oint de Dieu ».

Récurrence : Prénom breton populaire, Tilio a été donné deux cent vingt-six fois en 2020.

Variantes : Tilo, Télio, Tilyo

6. YANN

Yann, diminutif de Yannick, est la version bretonne de Jean.

Récurrence : Cent soixante-huit Yann sont nés en France en 2020.

7. MAËL

En breton, Maël peut se traduire par « prince », « chef » ou « grand ». Il tiendrait son origine du grec « megalos » qui signifie « grand et fort ».

Récurrence : En France, en 2020, le prénom Maël a été donné cent quarante-cinq fois.

8. ARMEL

Armel vient du breton « arzhel » qui signifie « ours » et « prince ». Arzhel, au VIème siècle, était un moine gallois, baptisé « prince de l'ours ». Il a quitté le Pays de Galles pour l'Armorique où il a créé un monastère. Il a donné son nom à la ville Saint-Armel.

Récurrence : Un peu plus de cent bébés ont été appelés Armel, en 2020.

9. ELOUAN

En langue celtique, Elouan a pour signification « lumière » et « richesse ».

Récurrence : Quatre-vingt-dix-sept garçons ont été baptisés Elouan en France, en 2020.

10. KÉNAN

Kénan est le diminutif du prénom irlandais Kenneth, qui a pour origine le prénom celte Cainnech qui veut dire « beau » ou « charme ».

Récurrence : En France, en 2020, quatre-vingt-quatorze Kénan sont nés.

11. GAËL

Gaël est le diminutif de Judicaël, qui signifie « le généreux » en référence à un saint du VIIème siècle qui portait ce nom. En langue celte, Gaël est la contraction de « maël » signifiant « prince » et « gwenn » signifiant « blanc », soit « prince blanc ».

Récurrence : Gaël a été choisi pour trente-trois bébés en 2020.

12. MÉVEN

Méven vient du gaélique « méen » qui a pour signification « bien portant », « fort », « grand ».

Récurrence : Prénom masculin breton rare, Meven n'a été attribué qu'à huit garçons en 2020.

Liste de prénoms féminins bretons avec signification

1. LOUANE

« El » et « lou » signifient « richesse » et « lumière ». Ils forment le prénom masculin Elouan, qui donne le prénom féminin Louane.

Récurrence : Prénom féminin breton le plus populaire en France, en 2020, il a été donné à plus de quatre cent bébés.

Variante : Loane (donné à soixante-et-un filles en 2020), Eloane (quarante-six)

Louane est le prénom féminin breton le plus donné en 2020 / Crédit : Unsplash

2. NAËLLE

Féminin de Naël, il signifie « Dieu a donné ».

Récurrence : Trois cent soixante-six Naëlle sont nées en 2020, en France.

3. MAÏNA

Équivalent breton de Marie, Maïna a pour signification « celle qui règne sur la terre et le ciel » ou « princesse de la mer ».

Récurrence : Maïna a été donné à deux cent trente-six bébés en 2020.

Variante : Maïana (donné à douze filles)

4. ENORA

Enora est la version bretonne du prénom irlandais Honora, qui était une princesse galloise.

Récurrence : Cent quatre-vingt-huit enfants ont été appelés Enora en France en 2020.

5. NOLWENN

Nolwenn vient de « wenn » qui signifie « blanc » ou « pur ». La Sainte Nolwenn, qui a quitté la Cornouailles pour la Bretagne, a accompli de nombreux miracles.

Récurrence : Cinquante-neuf filles nées en France en 2020 ont été baptisés Nolwenn.

6. KATELL

Version bretonne de Catherine, Katell vient du grec Aikaterine qui signifie « pure ».

Récurrence : Katell a été donné à vingt-six filles en 2020.

7. AELA

Comme le prénom masculin Ael, Aela veut dire « ange ».

Récurrence : Dix-sept Aéla sont nées en France en 2020.

8. MAËLA

Maëla est la version féminine de Maël, qui signifie « prince » (donc « princesse » au féminin).

Récurrence : Beaucoup moins populaire que son équivalent masculin Maël, Maëla n'a été choisi que pour huit bébés en France en 2020.

9. KLERVI

Du celte « kreiroi », Klervi a pour signification « petit bijou », « joyau » ou « perle ».

Récurrence : Sept Klervi sont nées en France en 2020.

10. MAÏWENN

Comme Maïna, Maïwenn est un équivalent de Marie. D'autant que le suffixe « gwenn » signifie « aimée » et « blanche », « pure ».

Récurrence : De moins en moins à la mode, six filles seulement ont hérité du prénom breton Maïwenn en 2020.

11. NEVENA

Nevena, d'origine celtique, est dérivé du breton « neñv » qui signifie « ciel ».

Récurrence : Très rare, le prénom Nevena n'a été donné qu'à trois bébés en France en 2020.

12. KIRSTEN

Kirsten a pour signification « disciple du Christ ».

Récurrence : Trois Kirsten sont nées en 2020.

Nevena, en breton, signfie «ciel» / Crédit : Unsplash

Sources :

La liste des pires prénoms (qui existent en vrai)

Classement des prénoms en France depuis 1900

Fañch, le prénom breton qui menacerait l'unité française

Bouton whatsapp