Après avoir vécu 23 ans sur un bateau, son corps souffre d'effets secondaires inattendus

Bouton whatsapp

Mario Salcedo a vécu 23 années de sa vie sur un bateau de croisière. Revenu vivre sur la terre ferme, son corps subit des effets secondaires inquiétants pour sa santé.

Avoir le pied marin n’est pas qu’une expression ! Mario Salcedo peut en témoigner après avoir vécu 23 ans de sa vie sur un bateau de croisière. Ayant gagné beaucoup d’argent durant sa vie professionnelle, Mario Salcedo était financier pour une grande entreprise américaine.

En 1990, à l’âge de 47 ans, il décide de quitter son emploi stressant et chronophage pour partir à la retraite. Une retraite qu’il voulait passer en voyage, sur un bateau de croisière, pour le restant de ses jours. À l’exception d’une parenthèse d’un an et demi liée à la pandémie de Covid-19, Mario Salcedo n’a jamais passé plus de deux jours sur la terre ferme, en 23 ans.

Si ce style de vie l’a rendu heureux, son corps subit aujourd’hui des effets secondaires de cette vie en mer. En effet, lorsque Mario Salcedo retrouve la terre ferme, il ressent quelques problèmes physiques pour se déplacer normalement.

Crédit photo : iStock

“J’ai perdu mes jambes terrestres”

Il a déclaré avoir réellement développé un pied marin permanent à force de vivre sur l’eau : “J’ai perdu mes jambes terrestres, donc quand je me balance, je ne peux pas marcher en ligne droite”, confie-t-il à Condé Nast Traveller.

Mario Salcedo avoue avoir perdu son équilibre lorsqu’il est sur la terre ferme : “Je suis tellement habitué à être sur des navires que je me sens plus à l’aise que sur terre”. Malgré ça, il n’envisage pas revenir vivre sur terre, d’autant plus que sa vie en croisière lui a offert quelques avantages financiers auprès de la compagnie Royal Caribbean grâce à sa fidélité.

Crédit photo : Mario Salcedo

Mario Salcedo dépense plus de 75 000 euros par an pour vivre à plein temps en croisière. Il profite notamment d’un accès internet gratuit, ce qui lui permet de s'occuper son entreprise de gestion d’investissements à distance. Le tout sur un transat avec une vue sur l’océan. La belle vie !

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef