Elle décide de ne rien dépenser pendant 1 an et se retrouve avec 23 000 euros d'économies

Bouton whatsapp

C’est un secret pour personne, nous vivons dans un monde où la surconsommation est devenue la norme. Mais certaines personnes tentent de calmer le jeu en s’imposant un mode de vie plus responsable.

Crédit : Anna Huix

À voir aussi

Ayant été journaliste spécialisée dans les finances et le patrimoine personnels à Londres ces dix dernières années, « mes amis, ma famille et mes collègues supposaient que j'étais brillante avec la gestion de l'argent, mais ce n'était pas très vrai » a expliqué Michelle McGagh dans son dernier essai pour le Telegraph. Après avoir remarqué qu'elle avait dernièrement dépensé des milliers d’euros pour s’offrir des choses totalement « inutiles » (café, repas au restaurant, vêtements), elle a décidé de s'engager à ne pas dépenser pendant une année entière. Cet objectif de résistance à la surconsommation a commencé lors du Black Friday 2015.

Bien sûr, elle ne pouvait pas ne rien dépenser, alors elle a établi une ligne directrice complète de ce qu'elle avait le droit de payer, c’est-à-dire « le prêt immobilier, les services publics, l'assurance-vie, les dons de charité et les factures de haut débit Internet et de téléphonie mobile », selon ses dires. Elle s'autorisait également des articles de toilette de base comme le dentifrice, le déodorant, le shampooing, mais aussi de la nourriture pour elle et son mari, pour laquelle ils avaient convenu de se dépenser au maximum 35 euros d’achats hebdomadaires.

Crédit : mmcgagh / Twitter

En revanche, il n'y avait absolument aucun de budget réservé aux loisirs. Cela signifiait pas de sorties au cinéma, pas de soirées au pub, pas de plats à emporter ou de repas au restaurant, pas de nouveaux vêtements, pas de vacances, pas d'abonnement à une salle de sport, pas même un KitKat ou un paquet de chips au supermarché. Idem pour les céréales ou toutes sortes de gourmandises qui n’étaient pas réellement nécessaires pour une alimentation équilibrée et saine.

Bien que son mari craignait que le défi soit trop extrême, Michelle McGagh s'y est attelée, faisant du vélo partout, usant ses vêtements, et, finalement, lorsqu'elle a vu son revenu disponible augmenter, elle a commencé à surpayer son hypothèque, ce qui l'a ravie : « je suis reconnaissante d'avoir un revenu disponible pour épargner et j'ai le sentiment que je dois en tirer le meilleur parti, j’espère avoir encouragé d'autres personnes à reconsidérer leurs habitudes de dépenses aussi ».

Crédit : mmcgagh / Twitter

Crédit : mmcgagh / Twitter

Des économies très importantes

À la fin de son expérience, avec ce changement radical de mode de vie, le fait de surveiller drastiquement ces postes de dépense, elle disposait d'environ 23 000 euros de plus que lorsqu'elle a commencé. Les mois d'hiver n'ont pas été faciles, mais elle a appris à apprécier davantage son temps libre et le plein air au printemps. Ses vêtements étaient abîmés par le vélo et elle avait besoin d'une coupe de cheveux, mais elle n'avait aucune envie de dépenser à la fin de l'année. Elle a bien offert à ses amis une tournée de bières à minuit le samedi soir et un billet d'avion pour rendre visite à son grand-père, mais c'est tout.

Crédit : mmcgagh / Twitter

Qu’en pensez-vous ?

Source : The Telegraph
Bouton whatsapp