Si vous répondez « oui » à ces 4 questions, vous avez de fortes chances d'être alcoolique

Bouton whatsapp

Si vous répondez oui à l’une de ces quatre questions, vous avez peut-être un problème avec l’alcool, selon un spécialiste.

L’alcool occupe une place importante dans notre vie sociale. Entre les apéros entre amis le week-end, les after works et les verres après le boulot, il est parfois difficile de résister à la tentation.

Si votre mode de vie est rythmé par une consommation régulière d’alcool, cela signifie peut-être que vous avez développé une dépendance à la boisson. Dès lors, à partir de quand devient-on alcoolique ?

Crédit Photo : iStock

Vous l’ignorez peut-être, mais il existerait quatre types d’alcoolisme. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude menée en 2007 par des chercheurs américains de la National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAA).

Parmi les catégories évoquées dans l’étude, on peut citer «l’alcoolisme fonctionnel». Comme le précise l’hôpital Suburbain du Bouscat, cette forme d’addiction consiste à prendre l’habitude «de boire plus fréquemment, en plus grande quantité, à mesure que le corps s’habitue».

Êtes-vous un alcoolique fonctionnel ?

De son côté, le Docteur Iqbal Mohiuddin, psychiatre britannique, s’est intéressé de près à ce type d’alcoolisme. Dans une interview accordée à The Sun, le spécialiste explique que cette addiction est difficile à identifier.

Crédit Photo : iStock

«Les personnes peuvent fonctionner à la maison tout à fait normalement et maintenir leurs responsabilités tout en buvant de manière excessive. Elles continuent pendant des années à consommer de cette façon (…)».

Ces 4 questions permettraient de déceler l'alcoolisme

Selon un médecin britannique, il suffirait de se poser quatre questions pour savoir si l’on est atteint alcoolisme fonctionnel :

  • Vous êtes-vous déjà dit qu'il serait raisonnable de réduire votre consommation d'alcool ?

  • Vous arrive-t-il d'être agacé ou en colère lorsque des gens évoquent votre consommation d'alcool ?

  • Ressentez-vous de la culpabilité en ce qui concerne votre consommation d'alcool et les effets de celle-ci sur vous-même ou sur autrui ?

  • Ressentez-vous le besoin de boire un verre pour vous sentir mieux, en particulier le matin pour vous détendre en cas de coup de stress ?

«Si vous répondez oui à l’une de ces quatre questions, cela signifie qu'il y a peut-être quelque chose à régler», souligne le médecin.

Avant d’ajouter : «L'essentiel est d'être conscient et de prendre en considération le moment où cela peut être ou devenir un problème».

Source : LADbible
commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.