Ce journaliste en train de couvrir une tempête aurait préféré rester chez lui et le fait savoir

Bouton whatsapp

Mark Woodley, journaliste sportif pour la chaîne locale américaine de l’Iowa, KWWL, est devenu viral ces dernières heures. Dépêché pour couvrir une tempête sur le terrain en pleine nuit, il a multiplié les interventions où il exprime son dépit d’être là dehors, amusant les téléspectateurs.

On dit souvent que le journalisme est une vocation pour celles et ceux qui font ce métier. Surtout lorsque vous travaillez pour une chaîne d’informations et qu’on vous envoie sur le terrain pour couvrir une situation particulière, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige.

KWWL

D’autres n’ont pas signé pour ça mais qui dit circonstances particulières dit mission particulière parfois. Et Mark Woodley en fait l’amère expérience.

Habituellement reporter sportif pour la chaîne locale américaine Iowa TV, Mark Woodley est normalement préposé à couvrir les évènements sportifs.

Sauf qu’actuellement, un blizzard s’est abattu dans la région, ce qui a conduit à l’annulation de nombreux évènements sportifs. Et Mark Woodley pensait rester chez lui en attendant que la tempête se calme sauf que c’est tout le contraire.

Sa chaîne l’a détaché sur le terrain pour… couvrir le blizzard, et ce dès l’aube, pour l’émission matinale.

Ainsi, il multiplie les interventions en direct, depuis l’aube, alors que les températures frôlent les -20 degrés !

« J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle : la bonne nouvelle c’est que je sens toujours mon visage, la mauvaise c’est que j’aurais aimé ne plus le sentir »

KWWL

Peu habitué à couvrir ce genre d’évènement, il n’hésite pas à exprimer, sans langue de bois, son dépit d’être sur le terrain dans de telles circonstances.

À chaque prise d’antenne, il multiplie les traits d’humour sarcastiques qui font le bonheur des téléspectateurs qui suivent ces interventions comme un feuilleton.

Quelques extraits à mourir de rire :

« Restez avec nous pour les prochaines heures afin de me regarder progressivement devenir de plus en plus grincheux et excentrique »

« Je couvre normalement le sport mais tout est annulé pour les prochains jours, à cause du blizzard alors quel meilleur moment de demander au reporter sportif de venir cinq heures plus tôt que d’habitude, pour rester planté dans le vent, le neige et le froid, afin de dire aux autres de ne pas faire la même chose ? »

« Je n’avais jamais réalisé qu’il existait un 3h30 du matin, jusqu’à aujourd’hui »

« J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle : la bonne nouvelle c’est que je sens toujours mon visage, la mauvaise c’est que j’aurais aimé ne plus le sentir ».

« Est-ce que je peux retrouver mon job normal les gars ? Parce que j’ai l’impression que vous avez rajouté une heure d’émission juste pour me torturer »

Amusant les téléspectateurs à chaque prise de parole, le journaliste a même publié sur son Twitter une compilation de ses interventions, avec la bénédiction de la chaîne.

Il faut dire que si les habitants doivent rester au chaud, ils lui sont reconnaissants de les divertir autant.

Bouton whatsapp