« La plupart des gens la détestaient » : les anciens camarades de Taylor Swift font des révélations sur son passé

Bouton whatsapp

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la chanteuse Taylor Swift n’avait pas beaucoup d’amis au lycée. Pire encore, la superstar américaine était détestée par ses camarades.

On ne la présente plus : Taylor Swift est la reine de la pop américaine. La chanteuse est même devenue la première artiste milliardaire grâce à ses revenus tirés de sa musique.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la jolie blonde ne fait pas l’unanimité. Et la musicienne divisait déjà au lycée. C’est simple : la plupart de ses camarades de classe la détestaient. C’est en tout cas ce qu’affirment plusieurs personnes qui ont côtoyé la superstar avant qu’elle ne devienne célèbre.

Crédit Photo : Wikimedia Commons

Dans une interview accordée à The Sun, Lois Hamilton, 75 ans, aborde la jeunesse solitaire de Taylor Swift.

Celle qui vit à côté de l’ancienne maison de vacances des Swift à Stone Harbor, dans le New Jersey, explique que l’interprète de Love Story était une adolescente «mignonne et sûre d’elle». Le hic ? Elle n’avait pas beaucoup d’amis, selon la septuagénaire.

De son côté, une ancienne camarade de classe de la star dresse un tableau similaire. À l’époque, la compagne du joueur de football américain Travis Kelce était âgée de 14 ans. Elle venait d’intégrer le lycée Hendersonville après avoir déménagé à Nashville, dans le Tennessee.

Crédit Photo : talesoftailz

Selon la jeune femme, Taylor Swift a fait une entrée remarquée. Et pour cause : cette dernière avait affirmé à ses nouveaux camarades qu’elle allait devenir une star.

«C'était une déclaration tellement forte pour quelqu'un de cet âge», explique la source. Selon ses dires, Taylor aurait commencé à fréquenter un « garçon plus âgé », peu de temps après son arrivée.

«Elle vivait dans le quartier le plus riche de la ville»

Comme le précise Bored Panda, de nombreux étudiants qualifient Taylor Swift de «gosse de riche». Il faut dire que la jeune femme a grandi dans une famille très aisée.

«Elle vivait dans le quartier le plus riche de la ville et était mannequin pour Abercrombie & Fitch», précise le site d’information.

Selon le média, Taylor Swift aurait acheté une Lexus SC430 décapotable à l’âge de 16 ans, une voiture qui peut coûter plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Crédit Photo : talesoftailz

L'article évoque aussi le père de la chanteuse, Scott Swift, banquier de troisième génération et ancien vendeur de radio, qui a dépensé 10 000 dollars pour construire un studio d'enregistrement pour sa fille dans leur maison.

À l'âge de 15 ans, Taylor avait déjà signé un contrat d'enregistrement avec une société dans laquelle Scott avait «acheté une participation de 3 %».

Mais ce n’est pas tout ! Pendant ses tournées, la chanteuse se déplaçait dans l'ancien bus de Cher, que son père avait acheté pour elle.

Taylor Swift, une ado méchante ?

Il y a deux ans, une femme prénommée Jessica McLane a fait parler d’elle après avoir partagé son expérience négative avec Taylor Swift sur TikTok.

Dans sa vidéo, elle a déclaré être allée au même lycée que Taylor Swift. Elle a rappelé que l’artiste quitté le lycée en 2006 pour être scolarisée à la maison après la sortie de son deuxième single.

Selon ses dires, de nombreux camarades de classe de la chanteuse la «détestaient» parce qu'ils étaient «jaloux» lorsqu'elle a commencé à devenir célèbre.

«Quand elle a commencé à devenir célèbre, la plupart des gens la détestaient. Gardez à l'esprit que ce sont ses pairs, ce ne sont pas des gens au hasard sur Internet. Il n'y avait pas beaucoup de gens au lycée qui avaient de bonnes choses à dire sur elle … Il y avait des rumeurs générales selon lesquelles elle était méchante».

Crédit Photo : Shutterstock

Info ou intox ? Il est difficile de démêler le vrai du faux... 

Source : Bored Panda
commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.