Voici pourquoi vous ne devez surtout pas manger le bout chocolaté des cornets de glace, selon les scientifiques

Bouton whatsapp

L’été rime avec chaleur et détente. Et quoi de mieux qu’une bonne glace pour se faire plaisir durant toutes les vacances ? Attention cependant à votre consommation de glaces. Un scientifique vient de pointer du doigt un danger qui se trouve au bout des glaces en cornet.

Crédit : Alena Kravchenko/ iStock

À voir aussi

L’été sera chaud à n'en pas douter. Entre deux vagues de canicule, chacun a son petit réflexe pour se rafraîchir. Les glaces, péchés-mignons de nos vacances estivales, sont reines. En pot, en cornet, à l’eau ou en barres glacées, elles ont toutes une saveur différente mais l'habileté de nous rafraîchir pendant un court moment de détente.

Si certaines sont bien meilleures pour notre ligne, comme les glaces à l’eau notamment, d’autres ne lésinent pas sur les calories, comme les barres glacées par exemple. Alors que nous tentons par tous les moyens de faire attention à notre ligne, les glaces que nous adorons tant pourraient être nos pires ennemis au moment de déambuler sur les plages.

Outre l’aspect de prise de poids, certaines glaces pourraient être bien plus dangereuses pour notre santé, selon un scientifique.

Des cornets de glace riches en graisses saturées

Crédit : Alena Kravchenko/ iStock

Bert Weckhuysen, scientifique à l’université d’Utrecht, au Pays-Bas, met en garde les glaces en cornet. Selon lui, elles seraient dangereuses pour la santé à tel point qu'il conseille tout simplement de ne pas consommer une partie du cornet. La partie concernée est la petite pointe chocolatée que l'on déguste en dernier dans les glaces en cornet.

Le scientifique explique que ce petit bout chocolaté, ô combien délicieux, est à bannir. Il conseille ainsi de ne pas finir le cornet de votre glace. D’après ses explications, ce petit bout chocolaté serait riche en graisses saturées, soit de mauvaises graisses. Ce mauvais gras comme on l’appelle, se trouve principalement dans les viandes grasses, les viandes animales et les viandes et aliments transformés. Mais aussi dans l’huile de palme ou les aliments frits.

Bert Weckhuysen explique que les glaciers utilisent le procédé d’hydrogénation, qui charge la pointe de chocolat en acides gras saturés. Cette méthode est utilisée par les glaciers afin que ce fameux bout de chocolat ne fonde pas rapidement sous la chaleur de l’été.

Alors qu’il existe des aliments riches en acides gras essentiels bons pour la santé comme les poissons gras (thon, saumon, sardine, maquereau…) ou les huiles (olive, soja, tournesol, noix…), les graisses saturées sont à éviter. À trop en consommer, elles peuvent causer des caillots sanguins, des hypercholestérolémiants (qui peuvent provoquer un excès de cholestérol sanguin) et augmenter les risques de maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC…).

Si vous souhaitez malgré tout déguster ce morceau de chocolat, pensez à le faire avec parcimonie.

Bouton whatsapp