À Nîmes, un garçon de 2 ans a été emmené aux urgences pédiatriques avec 0,3 g d'alcool dans le sang

1 995partages
Bouton whatsapp

Voici une histoire rocambolesque comme on en voit heureusement peu. En effet, vendredi dernier, à Nîmes, dans le Gard, des parents ont porté plainte après avoir récupéré leur enfant d’à peine 2 ans avec... 0,3 gramme d’alcool dans le sang.

Crédit : MJS France

Oui oui, vous avez bien lu, lorsqu’ils sont venus chercher leur très jeune garçon à la crèche aux alentours de 13 heures, les parents ont eu affaire à un enfant de 2 ans et 3 mois dans un état second. Pourtant, comme chaque jour de la semaine, ils l’avaient déposé vers 7h30 du matin dans cette même garderie et rien ne semblait anormal à ce moment-là. Ce n’est que plus tard dans la matinée que le personnel qui prend en charge les enfants s’est inquiété de son état de santé et a décidé d’alerter les parents.

Une chose est sûre, dès que les parents ont récupéré leur garçon, ils se sont empressés de le conduire aux urgences pédiatriques du CHU de Nîmes. C’est là, après que l’enfant ait été ausculté par l’équipe de médecins, que ces derniers sont arrivés à la conclusion qu’il était sous l’emprise de l’alcool.

Évidemment, il s’agit d’un cas particulièrement rare est inattendu compte tenu de l’âge du patient.

Crédit : Camille Allain / 20 Minutes

Plusieurs prises de sang

Pour en avoir le cœur net et ne pas s’attarder sur une potentielle erreur de diagnostic, le personnel médical en service ce jour-là a décidé de procéder à deux prises de sang sur l’enfant. Ces dernières ont rapidement confirmé que le petit garçon avait consommé de l’alcool et les analyses ont même donné un chiffre précis de 0,3 gramme dans le sang, ce qui est particulièrement énorme pour un bambin si jeune qui n’est pas censé avoir ce type de molécule dans son organisme. Gardé en observation quelques heures, l’enfant est désormais hors de danger.

Mais alors, qu’a-t-il pu bien se passer ? Pour en apprendre plus sur cette histoire complètement folle, la Sûreté Départementale (S.D.), c’est-à-dire le service spécialisé dans l'investigation à l'échelle du département, a lancé une enquête.

Dans le même temps, les parents du petit garçon ont décidé de porter plainte contre X afin de lever le voile sur ce mystère.

Incroyable, n’est-ce pas ?

Source : Midi Libre
Bouton whatsapp