Une mère découvre que son fils est atteint du syndrome des cheveux incoiffables, une maladie rare et méconnue

1 745partages
Bouton whatsapp

Aux États-Unis, une mère de famille a découvert que son fils était atteint du syndrome des cheveux incoiffables. Depuis, elle partage l’histoire de son petit garçon sur les réseaux sociaux pour informer ses abonnés sur ce trouble capillaire.

Katelyn Samples est une mère de famille originaire de l’État de Georgie (États-Unis). Cette dernière a découvert que son fils d’un an était atteint du syndrome des cheveux incoiffables, un trouble capillaire dont elle n’avait jamais entendu parler avant l’année dernière.

Crédit Photo : Katelyn Samples / Instagram

Une maladie génétique méconnue

Dans une interview accordée à Good Morning America, la jeune femme a déclaré qu’un inconnu lui avait envoyé un message sur Instagram après avoir vu une photo de son cadet. Ce dernier lui a demandé si le syndrome des cheveux incoiffables avait été diagnostiqué chez son enfant.

Après cet échange, Katelyn a emmené son petit garçon chez le pédiatre, mais le professionnel de santé n’était pas en mesure de poser un diagnostic médical. Face à cette situation, elle s’est tournée vers un dermatologue basé à Atlanta. Résultat : le petit Locklan était bel et bien atteint du syndrome des cheveux incoiffables.

Crédit Photo : Katelyn Samples / Instagram

Il faut dire que les cheveux du blondinet poussent dans les tous les sens et se dressent sur son crâne. Cette maladie rare et génétique affecte généralement les enfants en bas âge. Selon le National Institute of Health, seuls 100 cas ont été signalés dans les études médicales.

« Les parents peuvent se dire : « Oh, mon enfant a des cheveux indisciplinés ou difficiles à dompter », mais ils n'ont peut-être pas consulté un professionnel de la santé, comme un pédiatre ou un dermatologue, pour établir un diagnostic formel », explique un dermatologue pédiatrique.

Crédit Photo : Katelyn Samples / Instagram

Vivre avec le syndrome des cheveux incoiffables

Pour le moment, Katelyn peut encore peigner la chevelure de Locklan, mais elle n’a pas besoin de le faire tous les jours : « Ses cheveux peuvent facilement s’emmêler, ils sont très fragiles ». Sans surprise, la crinière du petit garçon ne passe pas inaperçue, notamment dans la rue.

« Ses cheveux sont extrêmement doux, comme un petit poussin. Les passants nous demandent s’ils peuvent les toucher, ce qui nous convient, tant que les gens demandent », explique la mère de deux enfants.

Crédit Photo : Katelyn Samples / Instagram

Cette dernière a décidé de partager l’histoire de son garçon sur les réseaux sociaux pour informer ses abonnés sur ce trouble capillaire :

« Notre message le plus important est de célébrer ce qui vous distingue et ce qui vous rend différent, en espérant sensibiliser les gens à ce syndrome capillaire. Nous espérons obtenir plus d’informations. Si vous pensez que votre enfant pourrait être touché par cette maladie, renseignez-vous et défendez-le ».

À noter que l’état des cheveux s’améliore après la puberté.

Crédit Photo : Katelyn Samples / Instagram

Crédit Photo : Katelyn Samples / Instagram

Crédit Photo : Katelyn Samples / Instagram

Bouton whatsapp