Il y a 45 millions d'années, des centaines de grenouilles seraient mortes noyées en plein accouplement

Bouton whatsapp

Depuis de longues années, des centaines de fossiles de grenouilles trouvés dans un ancien marais en Allemagne intriguent la communauté scientifique. Mais selon une nouvelle étude, les amphibiens seraient morts en s’accouplant.

Crédit : Daniel Falk 

À voir aussi

Eh oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, les grenouilles auraient perdu la vie en pleine partie de jambes en l’air. Aujourd’hui, seuls leurs squelettes figés dans la roche témoignent de cet épisode jusque-là inconnu, qui s’est déroulé il y a 45 millions d’années. C’est en tout cas la conclusion de l’étude publiée au début du mois de juillet dans la prestigieuse revue Papers in Palaeontology.

Les travaux, menés par deux chercheurs de l’University College de Cork (Irlande) en collaboration avec le responsable des collections de la vallée de la Geisel à l’université Martin Luther de Halle-Wittenberg (Allemagne), se sont portés sur des centaines de fossiles découverts il y a déjà plusieurs décennies. Ces derniers ont été trouvés dans un endroit connu sous le nom de Geiseltal et situé dans le centre de l’Allemagne.

Lors de précédentes études effectuées pour tenter de percer le mystère de ces décès inexpliqués, des chercheurs avaient suggéré que les amphibiens étaient peut-être morts en raison d'un assèchement du lac et/ou un épuisement de l'oxygène dans l'eau. Cependant, aucune preuve n’avait pu être formellement apportée pour confirmer cette hypothèse et la cause réelle de leur mort est alors restée inconnue, jusqu’à aujourd’hui.

Crédit : Daniel Falk

Les scientifiques irlandais ont réalisé une analyse particulièrement poussée de l'anatomie, l'orientation et l'articulation des fossiles. Ils ont également fait tout leur possible afin de savoir si les squelettes étaient complets, et contre toute attente, toutes les données convergeaient dans le même sens : les centaines de grenouilles n’ont pas perdu la vie pour des problèmes de santé.

« Apparemment, les grenouilles fossilisées étaient en bonne santé quand elles sont mortes, et les os n'ont montré aucune trace de prédateur ou de charognard. Il n'y avait aucune preuve qu'elles aient été victimes de crues, ou qu'elles soient mortes lorsque le marais s'est asséché » a expliqué Daniel Falk, chercheur à l'université de Cork qui a dirigé l'étude.

Détail important, contrairement à ce que l’on croit souvent, certaines grenouilles passent la majeure partie de leur vie sur terre et non dans un milieu aquatique, et c’est notamment le cas de l’espèce étudiée ici, qui appartient à la famille des Pelobatidae.

Pour Daniel Falk, il n’y a qu’une cause possible pouvant expliquer ces décès arrivés brutalement : « par élimination, la seule explication qui fait sens est que les grenouilles sont mortes durant l'accouplement. » Selon toute vraisemblance, elles seraient mortes noyées.

Crédit : LiveScience

Un processus de reproduction dangereux

En effet, les amphibiens habitués à vivre sur la terre ferme ont généralement le réflexe d’aller dans l’eau pour se reproduire, et cela peut parfois se transformer en piège mortel pour l’un des partenaires, et souvent pour les femelles.

« Les grenouilles femelles ont un risque plus élevé de noyade parce qu'elles sont souvent submergées par un ou plusieurs mâles. Ceci se produit souvent chez les espèces qui s'engagent dans des congrégations d'accouplements durant la courte et explosive saison de reproduction. Ce qui est très intéressant, c'est que les fossiles de grenouilles d'autres sites montrent aussi ces caractéristiques. Cela suggère que les comportements de reproduction des grenouilles modernes sont assez anciens et existent depuis au moins 45 millions d'années » a confirmé la professeure Maria Mc Namara, co-auteure de l'étude.

Ces nouvelles recherches nous en apprennent bien davantage sur la présence de ces centaines de fossiles de grenouilles dans ce marais, mais aussi sur l'évolution des amphibiens au cours des dernières dizaines de millions d'années.

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter