Une étude révèle que caresser un chien aurait les mêmes effets bénéfiques sur le cerveau que la sociabilisation entre humains

Bouton whatsapp

Nous aimons tous nos amis les animaux, et pour beaucoup il n'y a rien de mieux que de partager un moment de détente avec un chien. À tel point qu’une étude scientifique affirme que l'interaction avec un animal de compagnie est comparable à celle avec des amis humains.

Crédit : thuanvo / Pixabay

À voir aussi

En effet, d’après cette nouvelle recherche, caresser nos amis à fourrure pourrait même nous procurer les mêmes avantages que la socialisation, et la preuve en est apportée par notre neurologie. Des études antérieures ont prouvé que le cortex préfrontal du cerveau est une région clé qui est active pendant les différents aspects de la socialisation et dans le traitement des interactions sociales. La capacité à comprendre ce qu'une autre personne peut penser et à se situer par rapport aux autres est liée à cette zone de notre cerveau. Cela signifie que le lobe frontal est également important pour étudier l'impact et les effets de nos interactions entre humains et animaux.

Pour mener cette étude, les participants ont d'abord eu des interactions avec de vrais chiens, un Jack Russell Terrier femelle de 6 ans, un Goldendoodle femelle de 4 ans et un Golden Retriever de 4 ans. Ils ont ensuite interagi avec un animal en peluche, un lion en peluche appelé Leo, dans lequel était insérée une bouillotte pour simuler la sensation d'une fourrure douce, la température corporelle de l'animal et le poids d'un chien.

Les chercheurs ont mesuré l'hémoglobine oxygénée, désoxygénée et totale ainsi que la saturation en oxygène du sang dans le lobe frontal du cerveau des participants, afin d'évaluer leur activité cérébrale pendant qu'ils étaient en contact physique avec les animaux réels. Ils ont ensuite mesuré la même chose lors des interactions avec le lion en peluche. La comparaison des résultats obtenus a révélé une plus grande activation de cette partie du cerveau liée à la vie sociale lorsque les participants à l'étude interagissaient avec les vrais chiens, par rapport à celle du lion en jouet.

Crédit : Xan Griffin / Unsplash

Les chiens, de véritables acteurs sociaux

Selon les scientifiques, l'interaction avec un animal est une occasion sociale émotionnellement pertinente et importante. Ce type de recherche met également en évidence la valeur des animaux. Il existe de nombreuses personnes dont les possibilités de contacts sociaux réguliers sont réduites, comme les personnes âgées, les personnes présentant des différences cognitives et les sans-abri. « L’intégration des animaux dans les interventions thérapeutiques pourrait donc être une approche prometteuse pour améliorer l'implication émotionnelle et l'attention » expliquent les chercheurs.

Pour conclure, les preuves suggèrent que passer plus de temps avec son chien est aussi bon que de passer du temps en compagnie d'autres humains que l’on aime.

Source : IFL Science
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter