Une seule boisson alcoolisée par jour suffirait à réduire la taille de votre cerveau, selon une étude

1 110partages
Bouton whatsapp

Une nouvelle étude scientifique alerte sur l’impact de l’alcool sur le corps humain. En effet, selon les conclusions des chercheurs, une seule pinte de bière ou un verre de vin par jour peut commencer à réduire le volume global du cerveau et les dommages s'aggravent à mesure que le nombre de boissons quotidiennes augmente.

Crédit : Kelsey Knight

À voir aussi

Via l’étude publiée dans la prestigieuse revue Nature Communications, l'équipe de l'université de Pennsylvanie et de l'université du Wisconsin-Madison s'est intéressée aux IRM cérébrales de plus de 36 000 entrées de la base de données UK Biobank, qui contient les informations médicales et génétiques d'environ 500 000 Britanniques d'âge moyen et âgés.

La bière et le vin, ennemis de l'âge de votre cerveau

En moyenne, les personnes âgées de 50 ans qui ont bu une pinte de bière ou un verre de vin par jour au cours du mois précédent avaient un cerveau qui semblait avoir deux ans de plus que celui des personnes qui n'avaient bu qu'une moitié de pinte de bière. Pire encore, les cerveaux des personnes de cet âge qui ont déclaré avoir bu trois unités d'alcool par jour présentaient des réductions de la matière blanche et grise qui semblaient avoir ajouté 3,5 ans à l'âge de leur cerveau.

Une unité d'alcool correspond à 10 millilitres ou 8 grammes d'alcool pur. Cela signifie que 25 millilitres ou un seul verre d'alcool représentent une unité, une canette de bière ou de cidre de 475 millilitres représente deux unités et un verre de vin standard de 175 millilitres équivaut à deux unités. Le cerveau des non-buveurs qui ont commencé à consommer en moyenne une unité d'alcool par jour a montré l'équivalent d'une demi-année de vieillissement, selon l'étude. En comparaison, la consommation de quatre unités d'alcool par jour faisait vieillir le cerveau d'une personne de plus de 10 ans.

Crédit : ThisisEngineering RAEng

Plus l'on boit, plus le cerveau vieillit rapidement

« Ce n'est pas linéaire. Plus vous buvez, plus cela s'aggrave » a déclaré le premier auteur de l'étude, Remi Daviet, professeur à la Wisconsin School of Business. Emmanuela Gakidou, chercheur sur l'alcool et professeur de sciences de la santé à l'université de Washington a ajouté : « l’un des problèmes de cette étude est qu'elle ne dispose d'informations sur les habitudes de consommation d'alcool des personnes que pendant l'année précédant l'imagerie cérébrale. Je pense qu'il s'agit d'une limite majeure de l'étude, car il est probable que la consommation cumulée d'alcool tout au long de la vie soit associée au cerveau, et pas seulement le niveau de consommation juste avant la prise des images. »

Vous l’aurez donc compris, la relation entre l'alcool et la santé est particulièrement complexe et notre compréhension de cette dernière évolue avec le temps, au fil des études. Globalement, on peut donc dire qu’il ne faut pas tirer de conclusions trop définitives sur les résultats de cette enquête, aussi documentée soit-elle. Ceci étant dit, les auteurs ont identifié des domaines qui seront à approfondir dans le futur.

Source : Nature
Bouton whatsapp