«On sera intransigeants» : des sanctions fortes annoncées suite aux débordements des supporters à Roland-Garros

Bouton whatsapp

Amélie Mauresmo, directrice de Roland-Garros, a annoncé la mise en place de nouvelles mesures lors des matchs pour limiter les débordements des supporters. Des décisions prises à la suite des plaintes déposées par les joueurs.

Cette année, le tournoi de Roland-Garros a débuté le 26 mai. Alors que les matchs se succèdent, le comportement des supporters agace. Plusieurs athlètes ont déjà pointé du doigt les mauvaises réactions des spectateurs qui sont généralement trop agités, voire irrespectueux. C’est le cas de David Goffin qui s’est plaint de l’agitation générale et d’un supporter qui lui aurait craché son chewing-gum dessus. De son côté, la championne Iga Swiatek a également tenu à prendre la parole.

“Je suis désolée d’en parler, j’ai beaucoup de respect pour vous, mais on joue pour vous, parce que c’est un spectacle, a-t-elle expliqué. Mais parfois, il y a beaucoup de pression, si vous criez pendant l’échange ou avant un retour, c’est très dur de se concentrer.”

Une idée approuvée par Naomi Osaka, son adversaire ce mercredi 29 mai : “J’en parle parce que je suis le genre de joueuse qui doit être dans sa bulle. C’est très sérieux pour nous, on consacre notre vie à chercher à être toujours meilleurs, c’est pour ça que c’est très difficile à accepter. Il y a beaucoup d’argent en jeu, et un ou deux points peuvent tout changer. S’il vous plaît, vous pouvez crier et nous soutenir entre les échanges mais pas pendant, ce serait incroyable.”

L'alcool interdit dans les gradins

Suite à ces plaintes, Amélie Mauresmo, la directrice de Roland-Garros, a pris des mesures fortes, annoncées ce jeudi 30 mai.

“On est heureux de voir qu’il y a une ambiance, des émotions et que les spectateurs sont au rendez-vous. En revanche, on sera intransigeant sur le respect des joueurs, sur le respect du jeu. S’il y a le moindre comportement qui passe au-delà de la limite, ce sera la sortie”, a annoncé Amélie Mauresmo.

Crédit photo : Roland-Garros / Facebook

Dorénavant, les supporters n’auront plus le droit de boire de l’alcool dans les gradins. La sécurité sera également renforcée tout comme les sanctions prises par les arbitres, qui se montreront plus sévères envers les supporters problématiques. Ainsi, une personne qui jetterait quelque chose sur un joueur sera immédiatement évacuée, et ce “sans hésitation” comme l’a confirmé Amélie Mauresmo. Si une personne chahute ou se montre trop bruyante, ce sera à l’arbitre de décider.

“Il y aura forcément des situations où ce sera de l’appréciation. Jeter quelque chose sur un joueur, c’est out, on sort. S’exprimer en cours de point, c’est non, on va essayer de limiter ça au maximum. Les arbitres, ils ont des consignes encore plus serrées, encore plus précises sur le fait qu’effectivement, il faut tenir son public. C’est un peu le rôle de l’arbitre aussi de gérer ça”, a expliqué Amélie Mauresmo.

En plus d’annoncer ces nouvelles mesures, Amélie Mauresmo est revenue sur la pluie qui s’est abattue sur les terrains ces derniers jours et qui a eu des conséquences sur la programmation des matchs. Elle a assuré que désormais, un match de plus sera disputé sur chaque terrain afin de respecter au maximum l’équité entre les joueurs.

Source : Le Parisien

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.