Amputé des quatre membres, il devient le premier nageur handisport à terminer une course en eau libre de 57 km

Bouton whatsapp

L’athlète paralympique Théo Curin a terminé l’une des courses en eau libre les plus difficiles au monde : après 9 heures de nage, le sportif quadri amputé a parcouru 57 km et est devenu le premier athlète handisport à finir la course.

En novembre 2021, Théo Curin a réalisé un premier exploit sportif en traversant le lac Titicaca à la nage. Âgé de 22 ans, le sportif a décidé de relever un nouveau défi en s’inscrivant à la course en eau libre Santa Fé-Coronda, en Argentine. Longue de 57 km, cette course est l’une des plus difficiles au monde.

Crédit photo : @tcurin

La ténacité de Théo Curin est impressionnante puisque l’athlète est handicapé. Victime d’une méningite bactérienne foudroyante, il est amputé des quatre membres.

Quadri amputé, il nage pendant près de 9 heures

Pour parcourir les 57 kilomètres, Théo Curin a nagé seul pendant 8h52. Pour « faire évoluer la perception du handicap », le jeune homme avait invité deux autres jeunes en situation de handicap pour qu’ils assistent à l’événement.

« J’ai bien cru que je n’allais pas aller au bout, j’ai eu vraiment mal à l’épaule assez rapidement après le début de la course et je savais qu’il fallait encore tenir longtemps. Mais grâce à mon coach Stéphane et aux encouragements des spectateurs et de toute mon équipe au fil des kilomètres, je me suis accroché et suis arrivé au bout des 57 kilomètres », a confié Théo.

Crédit photo : @tcurin

L’exploit sportif de Théo est une performance remarquable car cette course n’est pas de tout repos : l’eau est chaude, opaque et boueuse. Elle est ponctuée de nombreux courants forts qui peuvent entraîner les nageurs.

Il devient le premier athlète handisport à finir la course

Pour s’entraîner, Théo Curin a pu compter sur l’aide de son coach Stéphane Lecat, qui a déjà remporté la course à quatre reprises. Pendant plusieurs mois, Théo a suivi un programme d’entraînement intense, ainsi qu’une préparation mentale.

« Je suis extrêmement fier de Théo, de sa performance bien sûr, qui est tout simplement incroyable, mais aussi de son attitude pendant la course, a confié son entraîneur Stéphane Lecat. Il a souffert et a eu des passages difficiles à gérer, mais à aucun moment il ne s’est démobilisé. L’ambiance au bout du fleuve et le soutien du public ont été incroyables, cette course est décidément unique au monde. »

Crédit photo : @tcurin

Grâce à son incroyable performance, Théo est devenu le premier athlète handisport à finir cette course très difficile.

« Je suis fier d’être le premier à franchir la ligne d’arrivée de cette course de dingue, c’est un signe fort », a conclu Théo avec fierté.

Source : 20 Minutes
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter