Les habitants de cette région sont les moins sportifs de France, selon une étude

Bouton whatsapp

Santé Publique France a dévoilé son baromètre des régions les moins sportives de France. Et ce n’est sûrement pas ce que vous imaginez…

À seulement quelques jours des Jeux Olympiques de 2024, qui se déroulent en France, l’hexagone n’est pas encore un exemple en termes d’égalité sportive. On s’explique. Selon le baromètre de Santé Publique France, qui a analysé les données sportives de la population sur toutes les régions du pays, le constat est alarmant : les Français ne font pas suffisamment de sport.

 
Crédit photo : iStock

La région la moins sportive de France est…

Publié ce 11 juin dernier, ce rapport met en lumière les régions les moins sportives de France. Sur le podium des régions les plus sédentaires, on retrouve ainsi la région Île-de-France et le Nord-Est. Ironie du sort lorsque l’on sait que les JO 2024 se déroulent à Paris.

Crédit photo : iStock

À l’inverse, en tête de liste des lieux où les habitants sont les plus actifs, on retrouve la Bretagne et l’Occitanie. D’après le rapport, cet écart de résultat est notamment dû aux modes de vie différents. Dans les grandes agglomérations, la sédentarité est plus élevée : “favoriser les modes de vie actifs dans les agglomérations, rendre l’environnement attractif et dynamique notamment pour les jeunes, créer des alternatives au travail sédentaire prolongé sont autant de moyens de lutter contre le manque d’activité physique et la sédentarité croissante”, rapporte Santé Publique France.

Crédit photo : iStock

Les femmes impactées par la sédentarité

Une étude qui indique également que les femmes sont davantage touchées par cette sédentarité. Pour rappel, l’OMS recommande 150 minutes à 300 minutes d’activité physique modérée par semaine. Ici, le rapport indique que “73 % des hommes entre 18 et 85 ans atteignaient en 2021 les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé en matière d’activité physique”. À l’inverse : “59 % des femmes dans la même tranche d’âge ne l’atteignaient pas”. La raison ? La vie de famille impacte l’activité des femmes.

Un constat qui met en lumière un danger majeur pour la santé : la sédentarité. Pour rappel, elle est associée à plusieurs maladies cardiovasculaires, à du diabète de type 2 ou encore à des risques de cancer plus élevés. Nous voilà prévenus…

Source : Huffington Post
commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Ava Skoupsky

Après plusieurs années au sein de grandes rédactions, Ava a choisi de parcourir le monde tout en vivant de sa passion : le journalisme web. En tant que journaliste free-lance et passionnée par l’univers lifestyle, elle a à cœur de traiter au mieux l’actualité. Au travers de ses voyages et expériences, elle cherche à dénicher les meilleurs sujets pour les lecteurs de Demotivateur. Son but ? Informer et divertir.