Lorsque vous saurez ce que font ces réparateurs avec vos téléphones portables, vous réfléchirez à deux fois avant de les leur confier

Bouton whatsapp

Au prix actuel des smartphones, on réfléchit à deux fois avant de les remplacer en cas de panne. En effet, des réparations sont parfois possibles. Et grâce aux mains expertes des techniciens, les téléphones portables nous reviennent comme neufs, nous permettant ainsi d'éviter de grosses dépenses. Problème : nous ne sommes pas là pour surveiller les faits et gestes des réparateurs... 

Un média canadien a réalisé une enquête sur les réparateurs de téléphones portables

Un média canadien, "Radio Canada", s'est récemment penché sur une question épineuse. Que font les réparateurs avant de remettre nos téléphones portables endommagés en état de fonctionnement ?

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question. Car aujourd'hui, ces appareils contiennent de très nombreuses données personnelles et sensibles. C'est un peu comme si nous remettions une sorte de journal intime à des inconnus. 

Un comportement malsain ?

Si "Radio Canada" a souhaité observer les faits et gestes des réparateurs de smartphones, mais aussi d'ordinateurs portables, c'est pour répondre à une question bien précise. Ces derniers fouillent-ils dans ces appareils ? Si vous vous adressez directement à eux, ils vous répondront sûrement qu'en tant que professionnels, ils ne se permettent pas un tel comportement. De plus, cette pratique représenterait une perte de temps. 

Pourtant, cette étude révèle tout le contraire... 

L'équipe de journalistes a tendu un piège aux techniciens

Pour obtenir des réponses à ses interrogations, l'équipe de reporters de "Radio Canada" a envoyé une vingtaine d'ordinateurs et téléphones portables en réparation, dans différentes enseignes. Mais avant cela, les journalistes ont installé des logiciels spécifiques pour enregistrer les mouvements des réparateurs. 

Et pour piéger les employés trop curieux, ils ont même fait appel à des mannequins qui ont accepté de poser pour des photos particulièrement suggestives. Ces images ont été déposées dans des dossiers dont les noms révélaient leur nature. 

Crédit photo : iStock

L'enquête a révélé des comportements choquants 

Sur la vingtaine d'appareils envoyés en réparation, seize ont enregistré des données via les logiciels spyware. Mais d'après les reporters, neuf ont été fouillés de manière volontaire. Et les fameux dossiers ont souvent été ouverts sans raison apparente.

Et ce qui révèle le désir des réparateurs de satisfaire leur curiosité au détriment des propriétaires de ces smartphones et ordinateurs, c'est le fait qu'ils aient pris la peine d'effacer leurs traces. En effet, tous ont pris soin de supprimer le dossier "Ouverts récemment". 

Sans logiciel espion, impossible donc pour les victimes de savoir que leurs données sensibles ont été consultées sans leur accord. 

Un réparateur licencié par son employeur

Suite aux révélations de cette enquête, un technicien d'une entreprise de réparation a fait l'objet d'un licenciement d'après le média canadien. 

À savoir que grâce à ce travail de recherche, l'équipe de "Radio Canada" a identifié un comportement encore plus choquant. En effet, un réparateur s'est permis de copier des photos intimes sur une clé USB lui appartenant. Moralité : mieux vaut effacer toutes les informations personnelles sauvegardées sur son téléphone portable avant de l'envoyer en réparation. 

Source : phonandroid
COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Julie Boutillier

Curieuse de nature, je m'intéresse à tous les sujets d'actualité que je m'efforce de traiter avec le plus d'objectivité possible. Passionnée par l'écriture et ravie de pouvoir susciter l'intérêt des lecteurs, j'exploite toutes mes compétences rédactionnelles pour proposer des contenus enrichissants et agréables à lire.