jetlag

À cause de la destruction de l'environnement, Maya Bay et Koh Phi Phi seront désormais fermées aux touristes

Par
18 902
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En Thaïlande, la plage de Maya Bay, sur la célèbre île de Koh Phi Phi, est l’un des spots incontournables du pays. Chaque année, des millions de touristes y posent les pieds, et justement, c’est bien le problème. En effet, le lieu devenu mythique en 1999 grâce au film « La Plage » avec Leonardo DiCaprio, ne rayonne plus vraiment.

Crédit photo : Jakob Owens

Pourtant, ses roches sombres, son sable fin, sa végétation luxuriante et ses eaux turquoise font encore partie du paysage. Mais l’envers du décor et tout autre. Une fois la tête sous la surface, quelques minutes suffisent pour se rendre compte qu’en réalité, plus grand-chose ne va. Une grande partie des coraux sont morts ou endommagés et la vie sauvage paraît avoir déserté la zone. Il faut dire que ce paradis naturel particulièrement sublime s’est transformé, en quelques années seulement, en un véritable terrain de jeu pour voyageurs.

En même temps que l’essor touristique incroyable vécu par le pays, certains de ses plus beaux endroits ont été ouverts aux visiteurs du monde entier, et cela sans limite. Depuis plus de 10 ans, près de 200 bateaux avec à leur bord plus de 4 000 voyageurs s’y rendent chaque jour. Et si cela fait déjà un moment que de nombreux biologistes alertent quant aux résultats dramatiques sur la nature d’un tel passage quotidien, l’heure des décisions graves a sonné.

Pour avoir une chance de « rattraper » ce paysage de rêve et de le sauver du terrible sort vers lequel il se dirige, il n’y avait pas d’autre choix possible que de le fermer. Pour commencer, un arrêté rendra la célèbre plage inaccessible de juin à septembre prochain, et cette procédure devrait logiquement être étendue à toute l’année. Dans un premier temps, les scientifiques ont prévu d’étudier l’évolution de la vie sous-marine, pour voir si cette dernière parvient à se remettre de manière autonome. Si ce n’est pas le cas, il faudra sans doute planter de nouveaux coraux et trouver d’autres moyens de rendre à la nature sa place.

Crédit photo : Jakob Owens

Crédit photo : Jakob Owens

Dans l’euphorie du développement express du pays directement lié au tourisme de masse, les autorités ne semblent pas avoir réellement pris conscience des dangers concernant l’environnement et l’écosystème. Et les dégâts pourraient bien être irréversibles.

Conséquence, aujourd’hui, dos au mur, elles sont contraintes de fermer des sites qui jusque-là faisaient sa réputation. Et Maya Bay, au même titre que Koh Phi Phi (île sur laquelle se trouve la plage en question, ndlr), en faisait évidemment partie. Ce lieu sublime était même celui que l’on retrouvait en permanence sur les cartes postales, les guides, les catalogues, etc. Mais dorénavant, plus personne ne pourra le visiter.

Rappelons que Maya Bay n’est pas le premier lieu thaïlandais à fermer ses portes pour causes environnementales. En effet, dès 2016, les îles Koh Yoong et Koh Tachai avaient d’ores et déjà été bannies des destinations touristiques potentielles.

Source : The Culture Trip
Thailande Nature Environnement Faune Flore Tourisme
Commentaires