Athènes : 10 choses à faire dans la capitale grecque

La capitale grecque est une merveille, tant sur le plan historique que culturel. Considérée comme le berceau de la civilisation occidentale, Athènes est une capitale riche d’Histoire. Ces nombreux monuments, connus de par le monde entier, en font une ville singulière dont les vestiges du passé se retrouvent partout.

Sublime, étonnante et épatante, Athènes possède tous les critères pour vous plaire. Son art de vivre, ses coutumes et ses spécialités vous transportent au cœur de l’une des plus anciennes villes du monde. Un sacré voyage qui vous attend et une exploration riche de découvertes. Fondée en -800 av J. C par Thésée, Athènes fut bâti sur la colline de l’Acropole, surplombant le reste de la ville.

À voir aussi

Chaque année, 2,6 millions de touristes se rendent à Athènes et se laissent embarquer par ses trésors. Afin de vous convaincre, nous vous proposons 10 choses à faire dans la capitale grecque.

Le Parthénon

Le Parthénon. Crédit : Par anyaivanova/ Shutterstock.

Il s’agit probablement de l’un des lieux les plus connus de Grèce et l’un des plus prisés. Le Parthénon est situé sur l’Acropole d’Athènes, ce plateau rocheux de calcaire qui s’élève au-dessus de la capitale.

Ce monument dédié à la déesse Athéna(déesse de la sagesse, de la stratégie militaire ainsi que des artistes et artisans) considérée comme la patronne de la cité grecque, est entièrement bâti avec du marbre pentélique provenant du mont Pentélique, une montagne grecque de 1109 mètres de haut. Ce marbre local est d’ailleurs toujours utilisé pour les campagnes de rénovation du Parthénon depuis les années 1980.

Ce monument historique connu partout dans le monde fut érigé entre -447 et -438 par les architectes Ictinos et Callicratès. D’une hauteur de 13,72 mètres, le Parthénon est un emblème de la ville à l’architecture typique de l’époque classique. Son style si singulier a d’ailleurs inspiré les futurs architectes néoclassiques de l’Europe des Lumières.

Situé en plein cœur d’Athènes, le Parthénon symbolise la suprématie athénienne, autrefois assaillie des attaques ennemies. Un chef-d’œuvre qui ne vous laissera pas de marbre.

Côte d’Apollon

Si vous aimez les belles plages, Athènes en compte d’innombrable. Grâce à sa position idéale en bord de mer, la capitale grecque offre un panorama des plus splendides sur la mer Égée.

Étendue sur près de 70 kilomètres de long du Pirée jusqu’à la petite ville du Sud-Est de l’Attique, Lávrio (aussi appelée Laurion), la côte d’Apollon est un lieu d’exception. Très prisée par les touristes, la côte d’Apollon compte de charmantes stations balnéaires qui cachent des plages sublimes aux criques isolées.  

De quoi faire une belle promenade, à pied ou à vélo ou même en autobus. L’endroit est animé et très touristique et vous y trouverez de nombreux hôtels, restaurants et autres escales sympathiques où vous arrêter pour siroter en terrasse. Les activités extérieures (golf), notamment les sports nautiques (ski nautique, voile) côtoient les yachts et autres tavernes typiques. Un endroit paradisiaque à découvrir.

Le Temple d’Héphaïstos

Crédit : Martin M303/ Shutterstock.

Vous êtes passionnés par les temples grecs, alors après votre visite du Parthénon, ruez-vous au temple d’Héphaïstos. Aussi appelé Héphaïstéion, le temple est situé à l’agora, au centre d’Athènes, une très belle place de la capitale grecque. Cette place principale d’Athènes est le lieu de rencontre privilégié des promeneurs, mais aussi la place du marché.

Le temple d’Héphaïstos est un temple grec périptère si reconnaissable à ses rangées de colonnes sur chacune de ses faces. Tout comme le Parthénon, le temple d’Héphaïstos est fait à partir de marbre pentélique.

Le temple abritait autrefois des statues en bronze d’Héphaïstos et Athéna et fut jusqu’en 1834 une église orthodoxe. Il est depuis un musée qui conserve des biens patrimoniaux. Émerveillez-vous devant ces colonnes encore intactes et ces sculptures qui démontrent une maîtrise étonnante de cet art.

Place Syntagma (Place de la Constitution)

Crédit : Constantinos Iliopoulos/ Shutterstock.

La Place Syntagma (ou Place de la Constitution) est une vaste place au centre d’Athènes. Cette place est dominée par les buildings et l’ancien Palais royal devenu depuis le siège du Parlement grec. Le Parlement, construit au XIXème siècle est un bâtiment imposant qui servait à l’époque de palais au premier roi de Grèce, Othon.

Lieu de rencontre et touristique, la Place Syntagma est un endroit populaire où concerts et autres festivités se tiennent régulièrement. Les cafés et vendeurs ambulants parsèment la place et en font un lieu de vie et de rencontres chaleureux.

Vous pourrez admirer le prestigieux Hôtel Grande Bretagne, choix de luxe des personnalités fortunées qui séjournent à Athènes. Ou bien, plus accessible, une rue commerçante animée et joyeuse du côté de la rue Ermou.

La relève de la garde des Evzones

Sur la Place Syntagma, vous pourrez aussi apercevoir les Evzones qui sont vêtus de boléro brodé, de fustanelle blanche (jupette plissée qui ressemble au kilt écossais) et de chaussures à gros pompons que l’on appelle tsaroukis. Ils font partie d’une unité et montent la garde devant le tombeau du Soldat inconnu sept jours sur sept et 24 heures sur 24.

Toutes les heures, la relève de la garde est assurée et attire de nombreux curieux et touristes devant le Parlement. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas de soldats professionnels, mais de jeunes Grecs qui effectuent leur service militaire, obligatoire en Grèce.

Les Evzones, comme les soldats de la garde royale anglaise, sont des personnages emblématiques d’Athènes. Dehors par tous les temps, ces jeunes soldats sont l’attraction des touristes. Si vous le souhaitez, vous pouvez d’ailleurs vous prendre en photo à leur côté, sans toutefois les déranger.

En effet, si les touristes ont des comportements gênants avec les Evzones, ces derniers peuvent taper sur le sol avec leur arme afin que l’un de leurs supérieurs leur vienne en aide. Vous êtes prévenus.

L’Agora romaine

Cette ancienne place publique d’Athènes symbolise la Grèce antique et désignait le lieu de rassemblement de la ville. L’agora romaine (différente de l’agora antique située non loin de là) se situe dans le quartier de Monastiráki. En vous baladant dans les ruelles de Plaka, vous apercevrez sans doute le forum, l’autre nom que l’on donne à l’agora.

Afin de pénétrer dans l’enceinte de l’agora, vous franchirez la porte d’Athéna Archegetis, une bâtisse imposante de quatre colonnes, comme celles des temples du Parthénon et d’Héphaïstos, dans une conservation remarquable. Autrefois, maisons et commerces peuplaient ces lieux aujourd’hui disparus.

Prêtez tout particulièrement attention à la Tour des Vents qui trône au milieu. Cette tour de marbre présentait alors une horloge à son sommet et une girouette. Si ces dernières ont disparu depuis, vous pourrez néanmoins admirer la jolie fresque de personnages ailés, représentant les huit directions du vent.

Marché aux puces de Monastiráki

Crédit : Heracles Kritikos/ Shutterstock.

Au milieu des couloirs étroits de ce très beau marché aux puces de Monastiráki, vous trouverez certainement votre bonheur. La place Monastiráki, qui signifie «petit monastère» est à la croisée de cinq époques de la ville: antique, romaine, ottomane et byzantine. À chaque carrefour, la place est marquée par les vestiges de l’Histoire.

D’ateliers d’artisans aux brocanteurs et antiquaires, ce marché aux puces est influencé par la culture orientale. Vous serez émerveillés par toutes ces boutiques qui jonchent la place.

Petite récompense au bout de la rue, la Place Iroon vous permet de faire une pause bien méritée. Fondez pour un Koulouri (un pain au sésame) et un bougatsa (un feuilleté à la crème), des spécialités de la région.

Musée national archéologique d’Athènes

Passionnés de la Grèce et de son histoire, le musée national archéologique d’Athènes est fait pour vous. Fondé à la fin du XIXème siècle, il s’agit du plus grand musée archéologique de Grèce. Grâce à sa vaste collection d’antiquités grecques datant de la Grèce antique (20000 objets sont présentés au public et leur origine s’étend de la préhistoire à la fin de l’Antiquité).

Sur deux étages, vous pourrez admirer sculptures, vases, objets en bronze ainsi que des arts égyptiens. Le cavalier d’Artémision y est par exemple présenté, ainsi que des momies et des petites figurines de poterie et d’ivoire. Des trésors de la Grèce mais aussi d’autres civilisations sont cachés derrière les murs de l’un des plus importants musées au monde.

Le Stade panathénaïque

Ce mythique stade d’Athènes fut rénové pour les premiers Jeux olympiques de l’ère moderne, en 1896. Comme presque tous les monuments importants d’Athènes, le stade est recouvert de marbre pentélique. Ce monument vaste et emblématique vous laissera sous le charme.

Le stade panathénaïque fut construit en -330 afin d’accueillir les Panathénées, soit l’ancêtre de nos Jeux olympiques. Sa forme originale en U en fait un stade unique au monde et mesure 200 mètres de long. Vous vous rappelez peut-être de cette célèbre cérémonie d’ouverture pour les championnats du monde d’athlétisme en 1997 qui avait réuni 90000 spectateurs chanceux pour l’arrivée du marathon. Tout comme aux Jeux olympiques d’Athènes de 2004 avec l’épreuve du tir à l’arc. Un lieu exceptionnel rempli d’histoire.

Le port du Pirée

Crédit : NAPA/ Shutterstock.

Le port du Pirée est le plus grand port maritime de Grèce. Bien plus qu’un port, le Pirée est aussi et avant tout une ville. Ses sites archéologiques ou son musée des Chemins de fer électriques sont à découvrir, surtout si vous avez des enfants. Le marché aux puces est très animé le dimanche matin et offre des choses à petits prix.

Le quartier du Peiraiki est le spot par excellence où se trouvent les meilleurs restaurants de la ville. Spécialité fruits de mer, les restaurants offrent de sublimes cadres avec vue sur la baie et les îles de Salamine et Egine avant d’assister au coucher de soleil. Si vous souhaitez faire le tour du port, comptez une petite heure avant d’apercevoir la marina de Zea où les yachts accostent.

Les musées archéologiques et maritimes se situent tout près si l’envie vous prend, mais dirigez-vous plutôt du côté de Mikrolimano, un lieu pittoresque pour s’atteler à une terrasse. Vous l’aurez compris, les bonnes adresses sont ici, le plus dur sera de choisir.