jetlag

Népal : 2 ans après le terrible séisme, les touristes sont enfin de retour, et ça du bien à la région

Par
211
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Après deux ans de périodes difficiles suite au puissant séisme (magnitude de 7,8, ndlr) qui a frappé le centre du pays le 25 avril 2015, le Népal est finalement de retour sur la scène du tourisme mondial. Les acteurs locaux remarquent notamment une forte augmentation de la demande et des réservations.

Il y a deux ans jour pour jour, le Népal connaissait l’une des plus importantes catastrophes naturelles de son histoire, et sans aucun doute l’une des plus meurtrières également avec près de 9 000 personnes tuées. Mais aujourd’hui, ce chaos appartient à la mémoire et au passé. En effet, l’activité touristique dont le pays tire ses principaux revenus est bel et bien de retour, et elle fait bien mieux que prévu.


Pour la première fois depuis le terrible tremblement de terre, les réservations concernant des Tour Operator, des hôtels ou des activités au Népal ont dépassé les chiffres enregistrés en 2014, c’est-à-dire avant le séisme. Évidemment, il s’agit là d’une vraie bonne nouvelle pour le petit territoire montagneux coincé entre les deux géants que sont l’Inde et la Chine. Il faut dire qu’après l’incident, les touristes avaient massivement déserté les lieux. Une absence qui a eu de fortes conséquences sur l’économie intérieure. Par exemple, de nombreux guides sont restés sans travail pendant près d’un an tant l’année 2016 a été mauvaise.

Sur le plan matériel, plus de 800 temples et autres monuments historiques ont été sévèrement endommagés ou complètement détruits, et certains sites portent encore des panneaux « zone de danger » à cause de leur instabilité. Un patrimoine certes affaiblit, mais qui ne semble pas décourager les voyageurs à venir sur place, bien au contraire. Les compagnies de voyage présentes au Népal, à l’instar d’Intrepid Travel ou G Adventures, confirment d’ailleurs l’augmentation significative des réservations et la nouvelle croissance du secteur.

« Le tourisme au Népal connaît une forte croissance due à la prise de conscience collective, les gens ont compris que se rendre sur place était le meilleur moyen de venir en aide au pays. Nous avons mis des ressources particulières pour faire la promotion de cette destination, mais il faut avouer que la réponse du public a été agréablement étonnante. Nous n’avions jamais connu un tel retournement de situation, le sort du Népal a touché beaucoup de gens » a confié Michael Edwards, directeur UK et Europe d’Intrepid Travel, à nos confrères de Travel Weekly.


Et effectivement, dans les chiffres, la différence est sans appel. Rien qu’en ce début d’année 2017, la compagnie de voyage a d’ores et déjà vu les réservations augmenter de 70% par rapport à 2016. Une juste récompense pour Intrepid Travel, qui à l’époque, dans les 24 heures qui avaient suivi le drame, avait récolté plus de 350 000 euros pour venir en aide aux victimes. Dans le même temps, G Adventures, qui propose de nombreux parcours éco-friendly, a annoncé une croissance de ses réservations de 62% en comparaison avec 2016.

Vous l’aurez compris, 2017 est donc une année pleine d’espoir pour le Népal. Le pays doit continuer sa reconstruction et les revenus liés au tourisme en sont une condition sine qua none. Si vous avez l’occasion d’aller au Népal, n’hésitez pas. Non seulement vous en prendrez plein les yeux en découvrant des paysages absolument fantastiques, mais vous aurez également le privilège de participer au nouveau départ d’un territoire longtemps meurtri !

Source : The Independent
Tourisme Nepal Voyage Asie
Commentaires