États-Unis : son chien le mord, il l'attache avant de l'abattre et de le jeter dans un fossé

553partages
Bouton whatsapp

Fin mars, l’État américain du Michigan a été le théâtre d’une scène particulièrement affreuse : le corps sans vie mutilé d’un chien a été découvert dans un fossé. Le coupable a été arrêté puis traduit en justice.

La semaine dernière, un agent des services correctionnels de l’État du Michigan (États-Unis) a été arrêté après avoir abattu et jeté son chien dans un fossé. L’auteur des faits, un certain Jacob Wilkinson, risque jusqu’à sept ans de réclusion dans un établissement pénitentiaire.

Crédit Photo : Mlive Michigan

Un crime odieux

Le coupable avait adopté le chien - prénommé Tricolore - en septembre 2021. Le corps sans vie du toutou a été retrouvé avec des impacts de balle dans la tête, dans un fossé du canton de Tittabawassee, le 24 mars dernier.

Selon les enquêteurs, l’animal a été abattu au mois de septembre 2021. Après avoir découvert le corps, les autorités ont utilisé la puce électronique de la boule de poils pour retrouver son propriétaire.

Jacob Wilkinson a admis aux inspecteurs qu’il avait abattu son chien après que ce dernier l’ait mordu pendant qu’il lui coupait les ongles. Il a ensuite attaché les pattes du canidé avec du ruban adhésif avant de le jeter dans un fossé. À noter que la neige a recouvert la dépouille de Tricolore pendant des mois.

Crédit Photo : Istock

Le chien a reçu trois balles dans la tête

À la suite d’une nécropsie (autopsie pratiquée sur les animaux, ndlr), les autorités ont conclu que la boule de poils avait reçu trois balles dans la tête : « Ce chien a beaucoup souffert », a indiqué Bonnie Kanicki, directrice des soins et du contrôle des animaux du comté de Saginaw.

Le toutou avait suivi des cours d’obéissance auprès des détenus de l'établissement pénitentiaire. Au moment des faits, Jacob Wilkinson avait quitté son poste d’adjoint correctionnel afin de rejoindre le bureau du shérif.  Ce dernier a été licencié puis traduit en justice le 26 avril dernier. Il encourt une peine de sept ans d’emprisonnement.

Source : Insider
Bouton whatsapp