Au Botswana, un chasseur a payé 50 000 dollars pour tuer l'un des plus grands éléphants du pays

12Kpartages
Bouton whatsapp

Au Botswana, un chasseur a payé 50 000 dollars pour abattre un éléphant tusker, l’une des espèces d’éléphants les plus rares au monde, qui possédaient des défenses impressionnantes.

Le scandale enfle de plus en plus au Botswana. Il y a quelques jours, un chasseur a payé 50 000 dollars pour participer à une chasse légale et abattre des éléphants. Le chasseur de trophées a tué un éléphant tusker, une espèce connue pour posséder des défenses très grandes, de plus de 45 kilos chacune.

Crédit photo : iStock

Malheureusement, ces éléphants se font de plus en plus rares en Afrique car ils ont tous été chassés pour leur ivoire. Aujourd’hui, on estime qu’il en reste moins de 40 dans le pays.

Le plus grand éléphant tusker a été abattu 

L’animal victime de la chasse était le plus grand éléphant tusker du pays et était âgé d’une cinquantaine d’années. Comme cette espèce est en voie de disparition, cet acte a été l’objet d’une vive polémique. De son côté, le chasseur nommé Leon Kachelhoffer ne s’attendait pas à recevoir des réactions aussi virulentes.

Crédit photo : Leon Kachelhoffer

« Ce n’était pas une des choses auxquelles je pensais, a-t-il affirmé. Être en mesure de chasser un tel mâle, c’est un privilège incroyable. Quand tu prends un mâle comme ça, il y a beaucoup de remords, il y a beaucoup de tristesse, tu penses à la belle vie que cet éléphant a menée. Vous savez, ce n’est pas seulement tirer sur un mâle, prendre une photo, devenir un héros et toutes ces bêtises. »

La chasse aux éléphants autorisée au Botswana

Pour pouvoir abattre cet éléphant, le chasseur a payé 50 000 dollars afin de participer à la chasse. Au Botswana, la chasse aux éléphants est autorisée. Cette pratique avait été interdite par l’ancien président Ian Khama, avant que son successeur Mokgweetsi Maisisi ne la rétablisse en 2019.

« C’était l’un des plus grands, sinon le plus grand tusker du pays, a déclaré l’ancien président dans un post Facebook. Un éléphant que les voyagistes ont constamment essayé de montrer aux touristes comme une attraction emblématique. Maintenant, il est mort. Comment le fait d’être mort profite-t-il à notre industrie du tourisme en déclin ? L’incompétence et le manque de leadership ont presque anéanti la population de rhinocéros, et maintenant ça ! »

Crédit photo : iStock

Selon les experts animaliers, les éléphants seraient conscients qu’ils sont chassés pour leur ivoire. Il est déjà arrivé de voir des éléphants cacher leurs défenses dans la végétation à l’approche des humains.

Source : Géo
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter