Très à la mode, cette race de chiens est l'une des plus abandonnées en France

Bouton whatsapp

Chaque année, des milliers d’animaux sont abandonnés en France. Parmi eux, certains chiens sont particulièrement délaissés par leurs propriétaires.

L’abandon des animaux de compagnie en France est toujours aussi inquiétant. Selon un bilan annuel de la SPA de 2023, le nombre d’abandons de chiens ne fait qu’augmenter. Les “chiens à la mode” sont particulièrement délaissés. En effet, de nombreux propriétaires souhaitent adopter des chiens “populaires”, qui figurent parmi les races préférées des Français, sans se renseigner sur les besoins de l’animal en amont.

Si tous les chiens ont leurs qualités, certaines races sont plus populaires que d’autres. C’est le cas du Malinois qui, victime de son succès, fait partie des chiens les plus abandonnés en France.

Le Malinois, un chien abandonné

Les Malinois ont de nombreuses qualités : ils sont reconnus pour leurs performances au travail, leur sportivité et leur obéissance. En plus de cela, il est possible d’adopter un Malinois facilement, en passant par des petites annonces en ligne ou directement chez un éleveur. Aujourd’hui, on constate une véritable “mode du Malinois”.

Crédit photo : iStock

Malheureusement, les Français sont nombreux à ne pas se renseigner sur cette race avant de l’adopter. Si chaque chien a sa propre personnalité, certains traits de caractère sont liés à sa race et à ses gènes. C’est pour cette raison qu’il est important de bien se renseigner sur la race de chien que l’on souhaite adopter, afin d’éviter les surprises.

“Si un chien de travail n’est pas bien dressé, si son maître ne lui fait pas faire une activité quotidienne, il peut avoir un comportement agressif et beaucoup de propriétaires les abandonnent”, a expliqué Anne-Marie Choquet, responsable de la SPA Nord.

En effet, les Malinois ont besoin d’être stimulés en permanence et doivent être bien dressés. Il est donc peu recommandé d’adopter cette race pour une première adoption.

“Les Malinois sont réactifs, vigilants, obéissants. Ce sont des caractéristiques qui, quand elles ne sont pas utilisées chez un chien à qui on va offrir un projet de vie, comme une carrière, donneront des chiens qui auront du mal à s’habituer à un environnement classique dans lequel ils ne seront pas assez stimulés. S’ils n’ont pas un équilibre émotionnel, les Malinois peuvent développer des troubles du comportement et devenir des chiens anxieux ou agressifs”, a expliqué Hélène Gateau, journaliste et vétérinaire, sur le plateau de BFMTV.

Ce mercredi 22 mai, le gouvernement a lancé son plan national en faveur du bien-être animal, avec pour objectif de diminuer les abandons et les actes de maltraitance. Les nouvelles mesures pourraient, on l’espère, être profitables aux Malinois.

Crédit photo : iStock

Pour rappel, près de 45 000 animaux (abandonnés ou maltraités) ont été recueillis par la Société protectrice des animaux (SPA) en 2023, dont 28 652 chats et 13 214 chiens. En hausse de 1,5% par rapport à 2022, ce chiffre atteint presque le triste record de 2019. 

En France, l'abandon canin et la maltraitance animale restent des actes répréhensibles, punit notamment de 45 000 euros d'amende et de 3 ans d'emprisonnement. 

Entre 2016 et 2018, 4 401 personnes ont ainsi été condamnées pour ces motifs. Un chiffre en augmentation de 29% sur cette période. Parmi ces condamnations, 943 individus étaient poursuivis pour des affaires d’abandon, tandis que 3 458 l’étaient pour maltraitance.

Ces abandons, qui surviennent le plus souvent en été et à la campagne, étaient surtout le fait de jeunes gens, âgés de 26 à 35 ans.

Source : Le Parisien

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.