Près de Chartres, un refuge va recueillir 250 lapins de laboratoire qui seront proposés à l'adoption

3 635partages
Bouton whatsapp

Au zoo-refuge La Tanière, près de Chartres, 250 lapins de laboratoire vont être recueillis et stérilisés. Ils seront ensuite proposés à l’adoption.

Dimanche 5 décembre, une soixantaine de lapins est arrivée au zoo-refuge La Tanière, situé près de Chartres. Dans quelques semaines, d’autres petits rongeurs vont arriver, puisque le refuge s’attend à recueillir 250 lapins d’ici la fin de l’année.

Les lapins, âgés de 6 à 10 semaines, sont encore très jeunes et en bonne santé. Dès leur arrivée au zoo, ils vont être placés en quarantaine pour ne pas qu’ils se reproduisent, et ils seront ensuite stérilisés.

« Il y a des mâles et des femelles alors mieux vaut être prudent si on ne veut pas se retrouver avec 2 000 lapins », a déclaré Patrick Violas, responsable du refuge.

Les lapins seront proposés à l’adoption

Crédit photo : Pixabay

Le zoo de la Tanière sauve des animaux qui ont été maltraités, qui sont issus de cirques ou de trafics, ainsi que des animaux de laboratoire. Toutes ces petites bêtes sont entre les bonnes mains de soigneurs et de 200 bénévoles. Si le refuge recueille des animaux depuis deux ans, c’est la première fois qu’il verra autant de lapins arriver en même temps, puisque le record était détenu par 200 perroquets.

« Depuis deux ans, nous avons accueilli 1 200 animaux sauvés, sans compter les lapins, qu’ils soient domestiques, sauvages ou exotiques », a déclaré Patrick Violas.

Une fois stérilisés, les lapins seront proposés à l’adoption. Celle-ci se fait sous conditions. En effet, l’équipe du refuge veille à ce que chaque animal soit adopté par une famille aimante. Les nouveaux propriétaires doivent également avoir toutes les connaissances nécessaires pour élever l’animal, ainsi que les moyens financiers pour assurer son bien-être.

« Parmi tous les animaux que nous avons sauvés et accueillis au refuge, seuls 550 ont été placés car nous sommes très prudents », a conclu le responsable du refuge.

Bouton whatsapp