Espagne : un grand requin blanc aperçu dans le port de La Corogne, une présence qui interpelle les scientifiques

747partages

Un grand requin a récemment été aperçu en Galice par des marins stupéfaits. Une observation à la fois fascinante et intrigante ! Que faisait le mammifère marin dans cette zone maritime, si loin des eaux où il évolue habituellement ?

Au début, personne ne les a crus, tant ce qu’ils affirmaient paraissait invraisemblable !

Et pourtant, Adrian et Jose Maria n’avaient pas menti en affirmant avoir aperçu un grand requin blanc, au large du port de la Corogne (Espagne).

Ces deux marins galiciens ont eu en effet la surprise de leur vie le 29 septembre dernier, en croisant un squale d’environ 5 mètres de long qui a frôlé leur embarcation, alors qu’ils naviguaient à proximité de la rade.

Ni une, ni deux, ils ont alors eu le réflexe d’immortaliser cette rencontre aussi incroyable que stupéfiante, avant que le mammifère marin ne replonge dans les abysses de l‘Atlantique.

Deux marins galiciens croisent un grand requin blanc au large de La Corogne, un événement rarissime

Très vite, leur vidéo ainsi que leurs photos ont été relayées par les médias, suscitant d’abord l’incrédulité puis le scepticisme de certains qui n’ont pas hésité à accuser Adrian de colporter une « fake news », à tel point que l’intéressé s’est senti obligé de se justifier, preuve à l’appui, sur Twitter.

« Je ne suis ni biologiste ni ici pour argumenter sur les espèces, mais je suis l’auteur de la vidéo et des photos (…) Je garantis leur fiabilité. Ce n’est pas un montage malgré ce que peuvent dire les trolls et les messieurs ‘Je sais tout’ », a-t-il ainsi tweeté le 30 septembre.

Aussitôt confirmée, la présence du grand requin blanc a été signalée par les autorités portuaires de la Corogne qui en ont informé le Comité d’étude des mammifères marins (CEMMA).

Si l’espèce de ce requin a très vite été identifiée grâce aux photos, sa présence dans les eaux de l’Atlantique nord-est reste en revanche un mystère et intrigue les scientifiques.

Il faut dire que l’observation de grands requins blancs dans cette zone maritime s’avère inhabituelle, pour ne pas dire rarissime.

« C’est extrêmement rare, il n’y a pas de population de requins blancs implantée. Ce sont des observations qui sont très ponctuelles, c’est complètement insolite pour l’espèce », confirme ainsi le responsable du Groupe Phocéen d’Étude des Requins (basé à Marseille), interrogé par nos confrères du Parisien.

Évoluant d’ordinaire dans des eaux peu profondes - bien qu’il soit capable de plonger jusqu’à 1 200 mètres de profondeur -, le grand requin blanc a coutume de rôder à proximité des côtes sablonneuses ou rocheuses.

Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer sa présence au large de la Galice et parmi ces dernières, on trouve celle du réchauffement climatique, qui pourrait influer sur le comportement de l’animal, en l’obligeant par exemple à suivre les nouvelles migrations de ses proies, ou encore en perturbant son système olfactif.

Difficile de savoir, mais les experts se veulent toutefois rassurants, sa présence est un cas totalement isolé et il n’y a aucun risque d’assister à une invasion de prédateurs.