Incendies : une dizaine d'animaux du zoo du Bassin d'Arcachon sont décédés lors de leur évacuation

1 973partages
Bouton whatsapp

Suite aux incendies qui touchent actuellement la Gironde, le zoo du Bassin d’Arcachon a évacué une grande partie de ses animaux. Si l’opération, très délicate, a en grande partie été un succès, une dizaine d’animaux sont malheureusement décédés.

Crédit : TripAdvisor

À voir aussi

L’air devenait irrespirable à cause du nuage de fumée tandis que les flammes se rapprochaient de plus en plus. La décision d’évacuer les pensionnaires du zoo, situé à La Teste-de-Buch, a donc été prise mardi 19 juillet.

« La totalité des animaux transportables, soit 363 [sur les 850 que compte le zoo, ndlr], a été acheminée par des convois spéciaux escortés par les forces de l’ordre vers une zone de sécurité installée sur le site du zoo de Bordeaux-Pessac situé à 65 kilomètres du zoo du Bassin d’Arcachon », déclarait hier le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

Durant cette opération que le président de l’Association française des parcs zoologiques, Rodolphe Delord, a qualifié « d’extrêmement compliquée » sur BFMTV, des animaux ont perdu la vie. « Une dizaine d’animaux n’a malheureusement pas survécu aux fortes chaleurs et au stress », complétait ainsi le ministère.

« Malheureusement, nous avons perdu 8 animaux, des petits primates. Beaucoup ont cependant été sauvés. 263 animaux ont été évacués, 480 sont restés sur place », poursuivait Rodolphe Delord, aussi directeur du zoo de Beauval, à l’antenne.

Les animaux transportés dans d’autres parcs zoologiques

Crédit : gemadrun/ iStock

Une grande partie des animaux du zoo du Bassin d’Arcachon, notamment les plus vulnérables, ont été accueillis dans différents parcs zoologiques « où il sont gardés hors public dans des locaux d'hébergement de quarantaine, de façon à ce qu'ils puissent se remettre de leurs émotions », indiquait Rodolphe Delord.

Lors de ces transferts importants, la gendarmerie a été mobilisée pour escorter sans encombre l’ensemble des animaux en lieu sûr. Quant aux pensionnaires restés au zoo du Bassin d’Arcachon, des sapeurs-pompiers et des soigneurs animaliers assurent leur protection comme l’a précisé la préfecture de Gironde : « Les plus gros animaux ont dû rester sur place mais ne sont pas directement menacés par les flammes ».

Source : Le Parisien
Bouton whatsapp