226 chiens destinés à être mangés découverts dans un camion sur la route de l'abattoir en Indonésie

Bouton whatsapp

Dans la soirée du samedi 6 janvier, la police indonésienne a intercepté un camion qui transportait 226 chiens destinés à l’abattoir.

Cette opération est une belle victoire pour les défenseurs des animaux, en Indonésie, alors que le pays autorise encore la vente de viande de chien et de chat. Malgré la légalité de la pratique à l’échelle nationale, il existe tout de même des interdictions au niveau local dans certaines villes comme à Semarang, située sur l’île de Java.

C’est justement à Semarang qu’a eu lieu cette opération de police, suite à un signalement au mois de décembre dernier de l’existence d’un commerce de viande. Une alerte donnée par l’association de défense des animaux Animals Hope Shelter Indonesia.

Crédit photo : iStock

Une pratique de plus en plus impopulaire en Indonésie

C’est dans la soirée du samedi 6 janvier que la police a donc intercepté un camion qui devait se rendre dans la ville voisine de Surakarta où se trouve un abattoir. À l’intérieur du véhicule se trouvaient 226 chiens vivants, destinés à devenir de la viande. Les autorités ont interpellé et inculpé cinq personnes qui risquent jusqu’à cinq ans de prison.

Si l’Indonésie reste l’un des rares pays au monde à encore autoriser la vente de viande de chien et de chat, une campagne pour interdire cette pratique gagne du terrain. Par exemple, l’année dernière le célèbre marché de Tomohon, situé sur l’île des Célèbes, a mis fin à la vente de viande de chien et de chat, sous la pression d’un groupe de défense des droits des animaux qui dénonçait les méthodes brutales d’abattage depuis plusieurs années.

Source : TF1

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef

À lire aussi