Après avoir été sorti des eaux, le béluga égaré dans la Seine est mort lors de son transfert

Bouton whatsapp

Alors qu'il venait d'être extirpé des eaux, le béluga repéré le 2 août dernier dans la Seine, à moins de 100 km de Paris, vient de mourir lors de son transfert en direction d'Ouistreham, où il devait être placé dans un bassin d'eau de mer avant d'être relâché.

Il n'a pas survécu !

Comme le craignaient certains, le béluga, égaré dans la Seine, est mort lors de son transfert, après avoir été sorti des eaux. Dans un état préoccupant, son pronostic vital était en effet engagé et l'équipe qui l'entourait a donc fait le choix de l'euthanasier.

Tôt ce matin vers 4 heures, le cétacé avait pourtant été extirpé du fleuve avec succès au cours d’une délicate opération qui aura nécessité six heures d’efforts.

Soulevé dans un filet tracté par une grue, l'animal de 800 kg avait ensuite été déposé sur une barge avant d’être chargé dans un camion réfrigéré qui devait le mener vers le littoral.

Crédit photo : Sea Shepherd

Le béluga égaré dans la Seine est mort après avoir été sorti du fleuve

L’opération « hors norme », menée en présence de 24 plongeurs épaulés par des sauveteurs, s’était déroulée au niveau de l’écluse de Saint-Pierre-la-Garenne, dans l’Eure.

Après avoir été mis hors de l’eau, le béluga, long de 4 mètres, avait été pris en charge par une dizaine de vétérinaires en combinaisons blanches et devait être acheminé vers un bassin d’eau de mer, mis à disposition dans l’une des écluses du port de Ouistreham (Calvados).

Il devait y rester trois jours « le temps qu’on organise son rapatriement en pleine mer et qu’on observe son état de santé », avait précisé la sous-préfète de l’Eure, plus tôt dans la journée.

Le cétacé devait ensuite être relâché en haute mer « assez loin des côtes » afin de « laisser la nature reprendre ses droits ».

Hélas, les vétérinaires ont constaté une détérioration de son état et notamment de ses activités respiratoires lors de son transfert, ce qui a engendré son euthanasie en raison des souffrances endurées.

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter