Après s'être filmé en train de frapper son chien, le rappeur Timal a été placé en garde à vue et risque 3 ans de prison

Bouton whatsapp

Le rappeur Timal suscite une vive polémique après avoir frappé son chien. Précisions.

Le rappeur Timal se retrouve aujourd’hui dans la tourmente, faisant l’objet d’une plainte pour maltraitance animale, après avoir frappé son chien.

Connu notamment pour avoir collaboré avec Booba, le jeune homme âgé de 25 ans s’est ainsi filmé en train de frapper l’un de ses deux animaux de compagnie dans la soirée du mardi 30 août.

Partagée sur Snapchat, cette courte vidéo, dans laquelle on aperçoit Timal (Ruben Louis de son vrai nom) donner des coups à son chien en le traitant de « connard », a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : capture d'écran

Le jeune rappeur Timal se filme en train de frapper son chien et finit en garde à vue

De nombreuses personnes ont ainsi condamné cet acte, appelant au boycott de l’artiste. Dans le même temps, la fondation 30 millions d’amis a annoncé avoir porté plainte pour maltraitance animale tout en faisant un signalement auprès de la plateforme Pharos.

L’association a également réclamé la « mise en sécurité de l’animal ».

Un peu plus tard, le jeune rappeur, déjà connu des services de police, a tenté de minimiser son geste, en plaidant l’éducation, dans une seconde vidéo qui a de nouveau scandalisé les internautes.

Selon le Parisien, Timal a été placé en garde à vue mercredi 31 août au commissariat de Noisiel (Seine-et-Marne), après avoir été interpellé à son domicile de Champs-sur-Marne.

Il se trouvait encore dans les locaux de la police ce jeudi matin.

Si les enquêteurs parviennent à déterminer qu’il est bien l’auteur des coups portés à son chien, Timal risque une peine de trois ans de prison assortie d’une amende de 45 000 euros, comme le prévoit le Code pénal en cas de maltraitance.

Ses deux chiens de race American Staffordshire ont été saisis puis confiés à l’association Action protection animale, qui a également porté plainte.

Source : Le Parisien
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter