Victime d'une mauvaise chute, une jument subit une opération unique au monde et parvient à marcher à nouveau

Bouton whatsapp

Au sud de Paris, des vétérinaires ont sauvé une jument victime d’une double fracture et condamnée à l’euthanasie. L’opération, réalisée pour la première fois dans le monde, a été un succès.

Masaya est une jument âgée de 4 ans qui vit à Prémesques, dans les Hauts-de-France, avec sa propriétaire Lucie Flament. Le 28 novembre dernier, Masaya a été victime d’une mauvaise chute.

À voir aussi

Crédit photo : iStock

Effrayée par un cheval agité à ses côtés, elle est tombée une première fois avant de se relever pour s’enfuir. Quelques mètres plus loin, la jument a chuté une nouvelle fois et n’est pas parvenue à se relever.

« Quand je suis arrivée, elle était au sol, a raconté Lucie Flament, sa propriétaire. Sa patte pendait. »

Rapidement, un vétérinaire est arrivé sur place pour examiner la jument, qui souffrait d’une double fracture au niveau de la jambe avant-gauche, avec une luxation du coude. Sa blessure était tellement grave que le vétérinaire a prévenu Lucie qu’elle devait faire ses adieux à sa jument car, jusqu’à présent, personne n’avait réussi à sauver un cheval victime d’une fracture aussi grave. Ainsi, l’euthanasie semblait inévitable.

Une opération unique au monde

Déterminée à ne pas abandonner sa jument à son triste sort, Lucie a décidé de tout faire pour la sauver. Elle a contacté des vétérinaires de toute l’Europe pour savoir si l’un d’eux accepterait d’opérer Masaya. Finalement, la jeune femme a reçu une réponse positive de la clinique de Grosbois, au sud de Paris, qui a accepté d’opérer la jument.

Crédit photo : iStock

En plus d’être un succès, cette opération est remarquable puisqu’elle n’avait jamais été réalisée sur un cheval.

« On a déjà réalisé une opération similaire il y a deux ans, mais c’était sur un poney. Là, ce n’est pas la même chose, on parle d’un animal de 500 kg. On a utilisé des palans électriques, capables de soulever une tonne, pour remplacer le membre petit à petit. Ensuite, il a fallu fixer une plaque en métal sur les os fracturés », a expliqué le docteur Fabrice Rossignol, vétérinaire chargé d’opérer Masaya.

La jument marche à nouveau

L’opération a été un succès et après l’intervention, Masaya a passé trois semaines de convalescence soutenue par une sorte de harnais, comme un hamac, qui l’empêchait de prendre appui sur sa patte blessée.

Aujourd’hui, Masaya marche à nouveau. Il ne lui reste plus que quelques semaines de rééducation avant d’être parfaitement remise. Si son état de santé est stable, les vétérinaires ne savent pas encore si la jument pourra toujours concourir en saut d’obstacles, une discipline dans laquelle elle présentait des résultats prometteurs.

Crédit photo : iStock

Mais pour Lucie, le saut d’obstacles n’est pas une priorité. Que Masaya puisse concourir ou non, le plus important pour la cavalière reste en effet la santé et le bien-être de sa jument. Afin de l’aider à financer le coût important des frais médicaux pour Masaya, une cagnotte a été mise en ligne.

Source : La Voix du Nord
Bouton whatsapp