Posséder un animal de compagnie pourrait bientôt valoir la prison en Iran

Bouton whatsapp

L’Iran est en passe de faire durcir des lois concernant la possession d’un animal de compagnie. En posséder un, pourrait bientôt valoir l'emprisonnement !

La possession d’un animal de compagnie en Iran va être très compliquée… En effet, depuis quelques mois, le pays a décidé de durcir les lois sur la possession d’un animal de compagnie. Par exemple, il n’est pas possible de promener son chien dans un parc. C’est considéré comme un crime. La police veut « protéger la sécurité public ».

À voir aussi

Deux chiens qui courent. Crédit : Unsplash

Le parlement iranien va prochainement approuver un projet de loi sur « la protection des droits du public contre les animaux ». Ce projet vise à restreindre la possession d’animaux de compagnie dans tous les domaines. «Les débats autour de ce projet de loi ont commencé il y a plus de dix ans, lorsqu'un groupe de députés iraniens a essayé de promouvoir une loi visant à confisquer tous les chiens et à les donner aux zoos ou à les laisser dans les déserts», a déclaré à la BBC le Dr Payam Mohebi, président de l'Association vétérinaire iranienne et opposant au projet de loi.

Bientôt un permis pour détenir un animal de compagnie

Une fois la loi passée. Il faudra posséder un permis qui sera délivré par un comité spécial pour adopter un animal de compagnie. Une amende de minimum 790 euros sera également mis en place pour «l’importation l’achat et la vente, le transport et la Gard». Seulement certains animaux de compagnie sont concernés par cette amende, comme les tortues, les chats et les lapins.

Le Dr Payam Mohebi, président de l'Association vétérinaire iranienne a déclaré à la BBC : « Les débats autour de ce projet de loi ont commencé il y a plus de dix ans, lorsqu'un groupe de députés iraniens a tenté de promouvoir une loi pour confisquer tous les chiens et les donner aux zoos ou les laisser dans les déserts.» Il ajoute également qu’«au fil des ans, ils ont changé cela plusieurs fois et ont même discuté des châtiments corporels pour les propriétaires de chiens. Mais leur plan n'a abouti à rien.»

Deux animaux de compagnie, un chien et un chat. Crédit : Unsplash

Une "prison" pour les animaux de compagnie saisis

L'Iran est l'un des premiers pays du Moyen-Orient à avoir adopté des lois pour la protection des animaux. Toutefois, en la révolution islamique de 1979 a complétement bouleversé les moeurs. Les animaux ont été considérés comme "impurs". De plus, le chien est considéré comme un animal qui symbolise l'Occident. Le Dr Shemirani a déclaré à la BBC que les «autorités ont même créé une prison pour les animaux de compagnie» il affirme également «nous avons entendu des tas d'histoires d'horreur de cet endroit. [...] Les animaux ont été gardés pendant plusieurs jours dans des zones ouvertes sans nourriture ni eau appropriées pendant que les propriétaires de chiens traversaient toutes sortes de problèmes juridiques.» Il ajoute que «les animaux ont été gardés pendant plusieurs jours dans des zones ouvertes sans nourriture ni eau appropriées pendant que les propriétaires de chiens traversaient toutes sortes de problèmes juridiques.»

Les autorités iraniennes ont également interdit les importations de certains aliments pour les animaux. Les aliments qui sont déjà disponibles dans le pays sont de très mauvaises qualité. Le docteur vétérinaire indique que le chien n'est pas le seul animal de compagnie visé par ce projet de loi, les chats le sont aussi.

Bouton whatsapp