Les choses à savoir avant d'adopter un chien

Bouton whatsapp

Adopter un chien requiert un minimum de connaissance. Nous vous dévoilons tout ce que vous devez savoir sur l’élevage canin et ses obligations.

Qu’est-ce qu’il faut savoir avant d’adopter un chien ?

Une jeune femme heureuse en jouant avec son chien Crédit : ISvyatkovsky

À voir aussi

Un chien requiert beaucoup d’attention. Avant d’en adopter un, sachez qu’il a besoin de brossages, de bains réguliers, d’entretien des griffes, etc. Pour garantir son hygiène, il est parfois nécessaire qu’il fasse un spa. Le nettoyage de ses yeux, de ses oreilles, de ses dents figure également parmi les tâches que vous devrez faire quotidiennement. Ces actes s’avèrent importants, car ils permettent d’avoir un chien en bonne santé.

Les chiens apportent de la tendresse et de la joie. Toutefois, un animal mal éduqué peut détruire vos chaussures, etc. ou vous désobéir. Afin d’avoir un bon compagnon, il suffit de lui assurer une bonne éducation. Avec l’aide d’un maître-chien, il est possible de le transformer en un ami fidèle et loyal.

Côté socialisation, vous devez habituer votre animal de compagnie à fréquenter ses semblables et les humains. Pour conserver son calme, il a besoin de côtoyer d’autres espèces comme des chats, des chevaux, etc. En outre, cette méthode permet de développer son aptitude à vivre en harmonie avec les autres (enfants, animaux, etc.). Bien choisir les chiens avec qui il fera des rencontres s’avère donc crucial lors de la socialisation. Évitez ainsi de le mettre en contact avec des chiens timides ou agressifs.

Afin de choisir la bonne alimentation pour votre chien, n’hésitez pas à solliciter l’avis d’un vétérinaire. En fait, il vous recommandera les produits adaptés aux besoins de votre compagnon. Notez que la taille, l’âge, l’état de santé, si c'est une femelle ou un male, etc. influent sur le régime alimentaire de votre chien. À titre d’information, l’alimentation est la première source de dépenses pour tout propriétaire de chat ou de chien.

Pour éviterl’obésité et pour allonger l’espérance de vie de votre chien, planifiez-lui des exercices physiques et des jeux. Toutefois, choisissez le sport canin adapté à son âge et à sa morphologie. Évitez les séances intensives et inadéquates. Ainsi, optez pour des disciplines plus abordables comme l’agility, le canicross ou le cani VTT.

Adopter un chien : comment choisir une bonne race ?

Une jeune vétérinaire soigne un chien Crédit : herraez

Avant l’adoption d’un chien, vous avez intérêt à connaître les différents types de races existantes. Sachez que ce critère influe sur le caractère, la lignée, la taille, etc.

En général, les races canines sont classées en 10 groupes :

  • Groupe1 : chiens de bouvier et de berger ;
  • Groupe2 : chiens de montagne, de bouviers suisses, de type Schnauzer et Pinscher ;
  • Groupe3 : terriers ;
  • Groupe4 : teckels ;
  • Groupe5 : chiens de type primitif et de type Spitz ;
  • Groupe6 : chiens de recherche et chiens courants ;
  • Groupe7 : chiens d’arrêt ;
  • Groupe8 : chiens chasseur, chiens d’eau et chiens leveurs de gibier ;
  • Groupe9 : chiens de compagnie et d’agrément ;
  • Groupe10 : lévriers.

Le choix de vos animaux de compagnie dépend également du style de vie que vous menez. Par exemple, si vous menez une vie citadine, privilégiez un compagnon de petite taille. Sachez que ce genre d’animal a besoin de votre présence. Vous devez également le sortir régulièrement dans un jardin ou dans un parc.

Si vous vivez en appartement, optez pour un animal calme et paresseux. Par exemple, le Colley et le Boxer ont une grande taille, mais s’épanouissent bien dans ce genre d’environnement.

Certaines races ont besoin de verdure et beaucoup d’espace pour être heureuses. Si vous vivez à la campagne, optez pour des chiens de berger ou de garde. Ils ont des fourrures résistantes et une apparence physique imposante. Toutefois, le Border Collie, le Teckel, le Beagle, etc. sont aussi des chiens de campagne, même s’ils ont une petite taille.

Si vous avez des enfants chez vous, le Golden Retriever, le Cavalier King Charles ou le Terre-Neuve est préconisé. En fait, ces races ont un instinct affectueux et protecteur. Notez que le Dalmatien, le Chow-chow et le Pékinois sont à éviter si vous avez un enfant de bas âge chez vous.

À titre d’information, aucune race de chien n’est prédisposée à rester seule dans une maison pendant un long moment. En effet, ne laissez pas seul votre compagnon plus de 8 heures dans un endroit.

Les critères à prendre en compte avant d’adopter un chien

Un chien de montagne fait la marche avec son maître Crédit : Chalabala

Si vous avez fait le choix de la race, vous devez maintenant opter pour un mâle ou une femelle.

Un animal de compagnie mâle

Si vous avez besoin d’un chien sportif, dynamique et joueur, l’adoption d’un chien mâle est conseillée.

Ayant un physique plus imposant, les espèces mâles préfèrent agir en tant qu’acteur au lieu d’être un spectateur. Parfois, ils peuvent se montrer maladroits, mais ils se révèlent attachants envers leur maître.

Sachez qu’un chien mâle est plus affectueux et plus tendre par rapport à une femelle. Il aime également les caresses et le câlin. Ainsi, il cherche toujours le contact avec son maître. Il préfère donc passer plus de temps avec vous.

Côté hormones, les mâles lèvent toujours la patte pendant les balades, environ toutes les 2 secondes. En fait, ils affirment leur territoire. Ils sont également plus agressifs envers ses congénères quand ils sentent une femelle en chaleur. De plus, les mâles fuguent de sa maison pendant les périodes de chaleurs, surtout si une femelle en chaleur se trouve à proximité. Pour éviter ce genre de comportement, vous n’avez qu’à faire stériliser votre compagnon chez un vétérinaire.

Un animal de compagnie femelle

Une femelle a un comportement plus calme et passif. Moins joueuse par rapport à un mâle, elle a tendance à observer son environnement. De plus, elle s’avère capable de s’épanouir, même si vous n’êtes pas toujours à ses côtés. Elle est donc plus indépendante.

Douce et attentionnée, une chienne adulte pose moins de soucis, car elle fugue rarement. Son éducation s’avère ainsi facile.

Toutefois, les périodes de chaleur restent l’inconvénient d’une chienne. Deux fois par an, une femelle subit une évolution de comportement et devient anxieuse ou agressive. Elle laisse également des traces de sang dans votre maison. Pendant une séance de marche, elle s’arrête tous les deux mètres et attire de nombreux mâles. Si vous voulez éviter tout cela, faites-la stériliser avant qu’elle atteigne l’âge de deux ans. Effectuez l’opération pendant qu’elle est encore chiot.

Quel coût prévoir pour adopter un chien ?

Une jeune femme nourrit son chien tout en le carressant Crédit : Prostock-Studio

Sachez que l’adoption d’un chien nécessite la préparation d'un certain budget. Vous devez en effet penser à son alimentation et à ses jouets entre autres choses. Tenez compte également des visites médicales, des vaccins, etc. Avant de prendre une décision, vous devez donc considérer l’aspect pécuniaire et acquérir l'équipement nécessaire pour le bien-être de votre animal de compagnie.

Les frais alimentaires

Les dépenses liées à l’alimentation de cet animal de compagnie dépendent de la race, de l’âge et si c'est une femelle ou un mâle. En général, les produits de base nécessaires sont les croquettes et la pâtée. Les friandises et les compléments alimentaires restent optionnels.

En moyenne, les frais alimentaires d’un chien adulte coûtent 50 euros par mois. Ce prix peut grimper jusqu’à 150 euros pour les chiens de race de grande taille. Pour un chiot, prévoyez 1 à 2 euros par jour.

Les frais vétérinaires

À part l’achat de nourriture, vous avez également besoin d’un budget pour les consultations chez le vétérinaire. Prévoyez par exemple 70 euros pour l’installation d’une puce électronique. Pour la stérilisation ou la castration, il vous faut en moyenne 150 à 300 euros.

Pour adopter un animal en bonne santé, vous devrez le faire vacciner. Le rappel annuel coûte entre 70 et 120 euros. Pensez également aux vermifuges et aux produits antiparasitaires (75 à 150 euros par an).

Les accessoires

L’adoption d’un animal de compagnie ne peut se faire sans l’achat des accessoires appropriés. Une caisse de transport, un harnais, une muselière, une ceinture de sécurité s’avèrent utiles. Selon la taille de votre compagnon, les dépenses moyennes pour ces équipements varient entre 150 euros et 1000 euros. La fréquence d’achat reste quand même rare. La durabilité de ces accessoires dépend de leur mode d’utilisation et de leur qualité.

Les autres frais

À part l’achat d’accessoires, d’aliments, etc., pensez aussi aux frais annexes. En effet, accueillir un animal de compagnie requiert du toilettage, de l’éducation, etc. Vous devrez donc prévoir entre 100 à 200 euros pour l’hygiène.

Quant à l’éducation, comptez entre 10 à 15 euros pour une heure de cours dans une école de chiot ou au sein d’un club canin. Prévoyez également une somme de 50 à 120 euros pour le droit d’adhésion.

Où adopter un animal de compagnie ?

Un petit chien s’arrête en regardant le photographe Crédit : Alistair McLellan

Avant d’adopter un chiot ou un chien adulte, vous devez trouver la race qui vous convient dans un refuge SPA. Vous pouvez également contacter des associations caritatives pour dénicher un animal de compagnie. Ainsi, vous réduisez le nombre d’animaux dans ces centres et ils peuvent prendre soin d’un nouveau venu.

Contacter un éleveur professionnel ou une animalerie s’avère également pratique pour trouver son animal de compagnie. Dans ce cas, vous optez pour l’achat. Le prix d’un chien peut grimper jusqu’à 800 euros.

Pour trouver rapidement un chiot, lisez des annonces publiées par des compagnies professionnelles ou par des particuliers. Vous les trouverez dans des magazines dédiés aux chiens, sur des sites spécialisés, etc.

Bouton whatsapp