En lui sautant sur son ventre, un chat sauve la vie de sa maîtresse

589partages
Bouton whatsapp

En Angleterre, une chatte a probablement sauvé la vie de sa propriétaire… en lui sautant sur le ventre ! Grâce à ce geste, la propriétaire a découvert qu’elle souffrait d’un cancer.

Humbug peut se targuer d’avoir sauvé la vie de sa maîtresse. En 2017, cette chatte au pelage noir a sauté sur le ventre de Gill Kelly, sa propriétaire. Cette dernière a ressenti une grosse douleur au niveau de l’estomac lorsque son compagnon à quatre pattes a atterri sur elle.

Crédit Photo : Huddersfield Examiner/MEN Media

Le chat sauve la vie de sa maîtresse sans le savoir

Poussée par son époux, la Britannique a pris rendez-vous chez le médecin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la quinquagénaire a bien fait ! Après avoir passé une batterie d’examens, la mère de famille a découvert qu’elle souffrait d’un cancer de l’ovaire.

Sans le savoir, le chat a sauté sur une tumeur de… deux kilogrammes ! De son côté, Gill avait ressenti certains symptômes - gonflement abdominal, ballonnements, règles irrégulières -, mais elle pensait à tort qu’il s’agissait de la ménopause. La tumeur cancéreuse a été retirée avec succès.

« Sans Humbug, j'aurais continué à supporter l'inconfort, ce qui signifie que le cancer aurait été beaucoup plus avancé et moins facile à traiter », a expliqué Gill au Huddersfield Daily Examiner.

Crédit Photo : Huddersfield Examiner/MEN Media

Depuis son opération, elle se porte à merveille même si la peur de la récidive est omniprésente dans son esprit. Afin de canaliser son stress, elle apprend le feutrage à l’aiguille « Le feutrage à l'aiguille m'absorbe complètement, si bien que je ne m'attarde pas sur mes angoisses », a-t-elle indiqué.

Sans surprise, l’histoire de la boule de poils s’est répandue comme une traînée de poudre en Angleterre. Le matou a même failli remporter un prix national lors d’un concours organisé par l’association Cats Protection. « Pour moi, c'est le chat le plus spécial du monde », a confié Gill au journal local.

Crédit Photo : Huddersfield Examiner/MEN Media

Bouton whatsapp