Pour se venger, un voisin empoisonne son chien qui décède après avoir ingéré des boulettes de viande remplies de clous

828partages
Bouton whatsapp

Quel pire cauchemar que de voir son animal de compagnie mourir à cause de maltraitance ? Une famille a perdu son chien après qu'il ait été empoisonné par un voisin. L'auteur des faits avait placé des clous dans la gamelle. 

Attention aux âmes sensibles, cette histoire pourrait vous fendre le cœur. Dans le Pas-de-Calais, une propriétaire d’un Yorkshire s’est vu perdre son chien dans d’atroces circonstances. Comme le raconte le site de la fondation 30 millions d’amis, une mère de famille a vu mourir son chien alors qu’il avait été empoisonné par son voisin. Oui, vous avez bien lu.

 Source : IStock

Une histoire de maltraitance

Alors que la famille venait d’emménager dans la ville de Desvres, ils ont rencontré des différends avec leur voisinage. Quelques semaines plus tard, leur chien succombe à la suite d’une maltraitance. La famille a retrouvé dans la gamelle de leur chien des boulettes de viandes remplies de clous… Résultat : lorsque le Yorkshire a ingéré la viande, le chien a changé de comportement. “Je l’ai vu manger quelque chose, sur le coup, on ne s’est pas inquiétées plus que ça”, a raconté Mégane, la fille de la famille. Elle raconte : “Le lendemain, on se rend compte qu’il est moins tonique que d’habitude et paraît affaibli. Il se mettait à gémir quand on le caressait.” La jeune femme poursuit son récit : “J’ai décidé d’aller chez le vétérinaire. Le verdict est tombé après une radio. Mon chien avait 40.2°C de température, une péritonite et près d’une quinzaine de clous en lui. Le certificat vétérinaire confirme la présence des clous dans les intestins”.

Un meutre cruel

Malheureusement, la famille a dû décider d’endormir l’animal pour mettre fin à ses souffrances. Pour conclure, la jeune femme a confié à la fondation : “C’est l’incompréhension. Je n’arrive pas à réaliser. Nous ne pouvons pas comprendre comment on peut faire cela. C’est un acte particulièrement cruel. Il faut que la personne qui a fait ça soit punie !” Un acte d’une gravité immense qui, on l’espère, sera puni par la loi. D'après l'article 521-1 du Code pénal, une personne qui donne volontairement la mort à un animal peut être soumis à une amende de 75 000€ et à une peine de cinq ans d'emprisonnement.

 Source: Unsplash

Bouton whatsapp