Deux semaines après sa disparition, une cavalière retrouve son cheval bien-aimé qui a parcouru 20 km pour la retrouver

Il y a quelques jours, une scène attendrissante s’est déroulée en Ariège : un cheval porté disparu a parcouru plus de 20 kilomètres pour retrouver sa propriétaire.

Le 17 octobre dernier, une habitante de Montégut-Plantaurel (Ariège) a vécu un véritable cauchemar lorsque son cheval a disparu. La veille, l’équidé - prénommé Diablo - avait été transféré à une vingtaine de kilomètres sur la propriété d’une amie de la cavalière.

Crédit Photo : La Dépêche / DDM J-F.T

Contre toute attente, le mammifère avait disparu le lendemain. Face à cette situation, la propriétaire de l’animal a déposé une plainte à la gendarmerie. La jeune femme a également collé des affiches dans les environs, rapportent nos confrères de la Dépêche.

En parallèle, un élan de solidarité s’est naturellement créé pour retrouver l’animal. Malgré les battues de bénévoles, Diablo demeurait introuvable.

Le cheval retrouve sa propriétaire

Deux semaines après sa disparition, le cheval a été aperçu sur un terrain situé à deux kilomètres de chez lui ! Vous l’aurez compris, le fugitif voulait tout simplement retourner dans sa ferme, auprès de sa propriétaire. Mais au cours de sa cavale, Diablo s’est octroyé une pause d’une dizaine de jours au milieu du troupeau de vaches du voisin.

Crédit Photo : Aflapy / Shutterstock

Aussi surprenant que cela puisse paraître, personne n’avait remarqué sa présence avant le 30 octobre dernier. Au total, l'équidé a parcouru plus de 20 kilomètres pour rejoindre sa cavalière.

Source : La Dépêche
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.