Un duo de pêcheurs extirpe des eaux un silure monstrueux de 2,41 mètres, dans la Saône

Bouton whatsapp

Un silure géant de 2,41 mètres a récemment été pêché dans la Saône. Une très belle prise !

Réputées poissonneuses, les eaux de la Saône n’ont pas failli à leur réputation.

À voir aussi

La rivière, principal affluent de la rive droite du Rhône, a été le théâtre d’une très belle prise cette semaine

Alexandre et Brandon, un duo de pêcheurs originaires de Saint-Vincent-en-Bresse, ont en effet réussi à remonter un monstrueux silure de 2,41 mètres ce mardi 9 août à Simandre, près de Tournus (Saône-et-Loire), après un « intense » combat « d’environ 40 minutes ».

Crédit photo : DR

Ils parviennent à pêcher un silure de 2,41m dans les eaux de la Saône

Pas peu fiers, les deux amis de longue date ont raconté leur petit exploit à un média local.

« On aime venir pêcher sur la Saône avec notre bateau. On sait qu’il faut taquiner le fond pour avoir une chance. Quand le poisson a mordu on a senti qu’il était gros », a d’abord expliqué Alexandre, dans les colonnes du Journal de Saône-et-Loire.

Un silure (image d'illustration). Crédit photo : Istock

« Je n’ai plus la durée exacte en tête mais ça a duré environ 40 minutes. C’était intense », poursuit le jeune homme de 30 ans, qui avait déjà pêché un autre spécimen similaire deux jours plus tôt, bien que celui-ci était plus petit (1,97m).

« Quand nous avons réussi à le sortir de l’eau, nous nous sommes dépêchés de le peser et de le mesurer avant de le remettre à l’eau. Nous l’arrosions régulièrement pour qu’il ne manque pas d’oxygène. C’est notre plus grosse prise mais nous n’allons pas nous arrêter là. Ça serait sympa d’aller chercher le record », a conclu le pêcheur, avec ambition.

Pour ceux qui en doutaient, le silure pêché a bien été remis à l'eau, comme il est de coutume lorsque l’on est adepte de la pratique dite du « no-kill ».

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter