86% des Françaises sont d'accord avec cette phrase, et ce n'est pas une bonne nouvelle 

Bouton whatsapp

L’année 2023 n’a pas été de tout repos pour une grande majorité des Françaises. Et ce, pour une raison très précise.

En octobre 2023, un sondage réalisé par OpinionWay pour Elle Active & L’Oréal Paris a dressé un triste bilan sur la santé mentale des Françaises.

À travers cette étude, l’organisme souhaitait évaluer le bonheur des Françaises à l’approche des fêtes de fin d’années.

Résultat : près de neuf Françaises sur dix (86%) ont jugé leur vie difficile au quotidien en tant que femme. À l’époque, le moral de ces dernières se situait autour de 6,3 sur une échelle de 0 à 10.

Femme soucieuse assise sur un canapé Crédit Photo : iStock

«Les jeunes femmes de 18 à 24 ans estiment qu’elles ont été les plus épanouies à 16 ans en moyenne», notent les auteurs de l’étude.

De leur côté, les femmes de 50 ans et plus dressent un tableau différent. Selon elles, l’âge où elles ont été le plus heureuses «se situe plutôt entre 31 et 36 ans». En moyenne, les femmes interrogées ont déclaré être les plus heureuses à 29 ans.

La quarantaine : une période difficile

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les sondées ont mal vécu la quarantaine. Comme le précise le baromètre, pour les femmes de 50 ans et plus, l’âge moyen où elles se sont senties les plus malheureuses oscille entre 40 et 44 ans.

Autre point important : plus de la moitié des participantes (51%) n’avaient pas confiance en l’avenir. Mais ce n’est pas tout ! 42% des personnes interrogées considéraient leur niveau de stress comme mauvais. Enfin, 39% d’entre elles s’inquiétaient pour leur santé mentale.

Femme d’affaires se sentant mal sur son lieu de travail Crédit Photo : iStock

Interrogées sur la maternité, 91% des femmes interviewées ont révélé que leur rôle de mère impliquait de lourdes responsabilités. Pour 76% d’entre elles, cela a eu un impact sur la charge mentale. Toutefois, 83% ont déclaré qu'être mère a eu un impact positif sur leur moral.

Concernant le travail, un tiers des femmes explique ne pas se sentir légitime à son poste.

Alors que le moral des femmes est mitigé, 63% d’entre elles disent aller bien. Les principales sources de leur épanouissement seraient leur vie de famille (64%), leurs amis (45%) et leurs animaux de compagnie (31%).

Source : France Bleu
COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef