La vidéo de ce petit prodige du piano, âgé seulement de 5 ans, fascine les internautes et cartonne sur le web

919partages
Bouton whatsapp

Un petit prodige de la musique fait actuellement parler de lui de l’autre côté des Alpes. Et pour cause, il n’est encore qu’un petit garçon.

L’Italie qui n’a d’yeux que pour lui !

Âgé seulement de 5 ans, Alberto Cartuccia Cingliani est un virtuose du piano qui impressionne par son talent, à tel point qu’il est d’ores et déjà comparé à l’illustre pianiste autrichien Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791).

S’il est encore trop tôt pour affirmer qu’il égalera la virtuosité de son glorieux aîné, il n'en demeure pas moins que le garçonnet s’avère être un petit prodige et un phénomène de précocité, devenu en peu de temps la coqueluche des réseaux sociaux.

Crédit photo : capture d'écran / @GoodNewsMoveme3

L'Italie se prend d'affection pour un pianiste virtuose d'à peine 5 ans, déjà comparé à Mozart

Tout est parti d’une vidéo partagée sur Twitter et dans laquelle le petit garçon joue la Sonate n°16 en do majeur de Mozart.

Une interprétation magistrale, immortalisée à l’occasion de la dixième édition du Concours international de musique Città di Penne, organisée en mai dernier dans les Abruzzes.

Une fois partagée, la séquence a ébloui les internautes atteignant plus de six millions de vues.

Originaire de Tolentino, dans la province de Macerata, le petit Alberto ne pratique pourtant le piano que « depuis un an et demi », explique le quotidien transalpin Corriere della Sera.

Ce sont ses parents Simone et Alessia, tous deux musiciens diplômés d’un conservatoire, qui ont initié leur fils au piano durant le premier confinement contre le Covid-19, au printemps 2020.

À l’époque, le bambin ne jouait que quelques minutes par jour, explique Le Point, mais il a très vite pris goût à l’instrument et ses parents se sont aperçus qu’il était doué, très doué.

Aujourd’hui, Alberto joue trois heures par jour et sait reproduire des mélodies sans partition car il a développé une oreille absolue (aptitude à reconnaître une note de musique à partir d’un simple son) qui ferait presque rougir ses parents, stupéfaits par ce don.

« Mon oreille est assez développée après des années mais pas à son niveau », admet ainsi son papa Simone.

Sans surprise, Alberto, malgré son très jeune âge, veut devenir pianiste et chef d’orchestre. Un destin tout tracé qui inquiète toutefois son père.

« Aujourd’hui, il sort du lot parce qu’il est petit et qu’ils ne sont pas nombreux comme lui. Mais dans quelques années, il sera loin d’être le seul. Là, le défi sera bien plus important », prévient en effet Simone Cartuccia Cingolani.

Alors, Mozart a-t-il enfin trouvé son successeur ? Seul l’avenir nous le dira ! 

Bouton whatsapp