Un Afro-Américain de 71 ans libéré après avoir passé 48 ans en prison pour un crime qu'il n'a pas commis

Bouton whatsapp

Aux États-Unis, un homme de 71 ans a été déclaré innocent après avoir passé 48 ans en prison pour meurtre. Aujourd’hui, le septuagénaire atteint d’un cancer a promis de se battre contre les erreurs judiciaires.

C’est une dramatique erreur judiciaire qui a failli l’envoyer dans le couloir de la mort. En début de semaine, un Américain de 71 ans a été déclaré innocent dans l’État américain de l’Oklahoma après avoir passé 48 ans en prison pour un crime qu’il n’a pas commis.

Glynn Simmons, un Afro-Américain, est devenu la personne ayant passé le plus de temps emprisonné dans l’histoire des États-Unis, selon le registre national américain des disculpations.

Crédit Photo : AP

Avec un autre homme, Don Roberts, il avait été condamné à mort en 1975 pour le meurtre d’un employé d’un magasin de spiritueux âgé de 30 ans, lors d’un cambriolage à Edmond, une ville située dans l’État de l’Oklahoma. À noter que leur peine a ensuite été commuée en prison à perpétuité.

La condamnation des deux individus avait été décidée sur la base d’un témoignage d’une cliente de l’établissement, une adolescente, qui avait reçu une balle dans la tête lors du cambriolage mais qui a survécu. Le hic ? Une enquête ultérieure a remis en cause ses allégations. Lors du procès, les deux hommes avaient affirmé qu’ils ne se trouvaient pas dans l’Oklahoma le jour du meurtre.

Crédit Photo : iStock

«C’est un jour que nous attendons depuis très, très longtemps»

Finalement, Glynn Simmons a été libéré en juillet dernier après 48 ans, un mois et 18 jours en prison. En effet, le tribunal de l’Oklahoma a annulé sa condamnation.

«C’est un jour que nous attendons depuis très, très longtemps», a déclaré Glynn Simmons à la presse. Avant d’ajouter : «Nous pouvons dire que justice a été rendue aujourd’hui, enfin». L’autre homme qui avait été condamné dans cette affaire est, quant à lui, sorti de prison en 2008.

Crédit Photo : Nathan J. Fish/The Oklahoman/USAToday Network

Comme le précise Franceinfo, Glynn Simmons a seulement droit à une indemnisation de 160 000 euros. Atteint d’un cancer, il souhaite désormais lutter contre les erreurs judiciaires.

Source : Franceinfo / AFP
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.