36 ans après leur amour de jeunesse, ces amoureux se retrouvent grâce à Facebook, et rien n'a changé

David et Kheira sont tombés amoureux quand ils étaient adolescents, et ils se sont retrouvés après 36 ans de séparation, le tout grâce aux réseaux sociaux.

Crédit photo : Kheira Bayasli

À voir aussi

En 1985, Kheira Bayasli a participé à un voyage scolaire international, alors qu’elle était scolarisée à Perpignan, en France. Pendant son séjour, elle fait la rencontre de David, un collégien espagnol, et les deux ont immédiatement le coup de foudre l’un pour l’autre.

Âgés de 15 et 16 ans, ils décident de continuer à se voir en cachette pendant deux ans, et parviennent tant bien que mal à vivre leur relation, malgré la distance et les traditions qui pèsent sur leur couple.

« À l’époque, mes parents et mes frères aînés me surveillaient de près, c’était compliqué de faire ce que je voulais avec David », a raconté Kheira.

Pour mieux supporter la distance, les deux amoureux se sont envoyé une multitude de lettres. Malheureusement, ils ont fini par se perdre de vue, et chacun a fait sa vie de son côté.

Ils se retrouvent 36 ans plus tard

Kheira et David ont tous les deux été mariés puis divorcés, et Kheira a eu une petite fille, Aïcha. Bien qu’ils aient eu d’autres relations, ils n’ont jamais cessé de penser l’un à l’autre. Kheira a même décidé de parler de son ancienne relation d’adolescente à sa fille. Touchée, cette dernière s’est alors mis en tête de retrouver David grâce aux réseaux sociaux, pour que sa mère puisse lui reparler.

Après avoir cherché parmi de nombreux profils, Aïcha a finalement trouvé le compte Facebook de David. Aujourd’hui âgés de 50 et 52 ans, Kheira et David sont toujours très amoureux. L’homme espagnol a même gardé un pendentif en forme de cœur que Kheira lui avait offert quand ils étaient adolescents.

Crédit photo : Kheira Bayasli

« Notre premier échange téléphonique a duré toute la nuit. Depuis, on se voit tous les jours par écrans interposés. David doit venir me retrouver à Perpignan en novembre… Notre amour n’a pas bougé, nous avons toujours la même passion, comme au premier jour », a confié Kheira.

Ainsi, les deux amoureux devront patienter encore un peu avant de se revoir, et de constater que le proverbe « loin des yeux, loin du cœur » a quelques exceptions.

Source : Le Parisien