Après avoir vaincu deux leucémies, ce garçon a vécu son premier jour de classe avec une immense joie

9 091partages

Le nom de Josh Stockhill ne vous dit sûrement rien, et pourtant, il s’agit d’un enfant miraculé puisqu’il est venu à bout de deux leucémies. Aujourd’hui, il affiche son plus grand sourire pour faire sa rentrée et aller à l’école !

Crédit : James Linsell-Clark / SWNS

Publicité

Ce premier jour de classe qu’il savoure autant que possible, Josh Stockhill aurait pu ne jamais le vivre. En effet, de nombreux médecins se montraient particulièrement pessimistes quant aux chances de survie de Josh Stockhill après une septicémie et le diagnostic d’un cancer de la moelle osseuse à l’âge de huit mois. Mais contre toute attente, à force de courage, d’abnégation au quotidien et de plusieurs années de traitements épuisants (chimiothérapie et une greffe de moelle osseuse, ndlr), il peut enfin vivre presque comme tout le monde.

Mercredi dernier, ce miraculé s’est d’ailleurs fait une joie de vivre son premier jour de classe à la Leighton Primary School, un moment qu’il attendait avec une grande impatience. Pour l’occasion, un immense sourire était largement visible sur son visage, pour le plus grand bonheur de ses parents Kirsty et Craig.

« J’ai été submergée par l’émotion quand il a essayé son uniforme. Il s’est rendu à l’école la veille de la rentrée pour découvrir sa salle de classe et rencontré son professeur, il est tellement excité à l’idée de commencer l’école. Nous avons vu beaucoup d’enfants ne pas s’en sortir et sommes tellement reconnaissants que Josh ait eu cette chance » a confié Kirsty à nos confrères du Mirror.

Crédit : James Linsell-Clark / SWNS

Crédit : James Linsell-Clark / SWNS

Des longues années de souffrances

Issu d’une famille de 5 enfants, dont trois frères plus âgés et un plus jeune, il a été diagnostiqué avec leucémie aiguë lymphoblastique peu après que ses parents ont remarqué des bleus et des ecchymoses sur son corps. Rapidement, l’Addenbrooke's Hospital situé à Cambridge l’a pris en charge en lui proposant une chimiothérapie mais après un mois de traitement, il a fait une septicémie, c’est-à-dire une infection du sang, ce qui lui a valu d’être transféré en urgence dans le service de soins intensifs. « À ses 9 mois, nous l’avons presque perdu » se rappelle son père. Et lui d’ajouter : « On nous a dit qu’il y avait 50% de chance qu’il passe la nuit. »

Après plus de huit mois de chimiothérapie, le corps médical a pensé que le jeune garçon était enfin en rémission. Mais c’était sans compter sur la coriacité de la maladie. Lorsque Josh avait deux ans, Kirsty et Craig ont appris lors d’un rendez-vous de contrôle à l’hôpital que le cancer était revenu et qu’il reprenait de l’ampleur. À ce stade, la greffe de moelle osseuse est la seule chance pour lui de s’en sortir. Après s’être rendu compte que Zach, son frère, n’était pas compatible pour lui en donner, l’hôpital a lancé une recherche internationale dans le but d’obtenir un don.

Crédit : James Linsell-Clark / SWNS

Crédit : James Linsell-Clark / SWNS

Et finalement, c’est un patient en Espagne qui a permis de sauver la vie de Josh. En novembre, il fêtera les deux ans de l’opération et réalisera sans doute une fois de plus l’incroyable chance qu’il a eue. Cette histoire bouleversante rappelle à quel point les dons d’organes sont importants. « Nous prenons le temps de passer chaque étape, et avec chacune d’elles il va de mieux en mieux. Nous ne savons pas à quoi ressemblera le futur pour lui mais c’est un enfant tellement joyeux » a déclaré sa maman.

Source : Mirror
Plus d'articles