« Autant élire un vrai clown » : Rémi Gaillard candidat aux élections municipales de Montpellier

4 637partages

On le connaît pour ses vidéos humoristiques et son engagement en faveur de la cause animale. Aujourd’hui, Rémi Gaillard s’engage en politique. Une nouvelle casquette qu’on ne lui connaissait pas.

Rémi Gaillard est candidat aux élections municipales de Montpellier. Crédit : RTS

Il fait rire des millions d’internautes en France et au-delà de nos frontières avec ses vidéos complètement décalées. Des numéros qui ont fait de lui une star d’internet mais pas que. En 2012, c’est le déclic pour Rémi Gaillard qui devient un fervent défenseur de la cause animale. Et il ne s’arrête pas là. Son enfermement dans une cage de la SPA pendant plusieurs jours afin de récolter des fonds pour l’association avait été très médiatisé en 2016. Une sensibilité pour la cause animale qui lui tient particulièrement à cœur.

Désormais, c’est aux élections municipales de Montpellier, sa ville d’origine, qu’il a décidé d’être candidat en mars 2020. « Puisque chaque élection est un canular, autant élire un vrai clown », lance-t-il lors d’une interview accordée à nos confrères du Midi Libre. Dans cet entretien, l’humoriste fait part de son ras-le-bol des politiques qu’il considère comme « des tartuffes qui ne défendent que le pognon ». Lui a envie de changement.

Bien qu’il confesse n’avoir aucune expérience en politique, Rémi Gaillard pense que cette « lacune » pourrait « donner confiance aux gens » et a même quelques idées de campagne pour améliorer et faire changer le quotidien des Montpelliérains et de leur ville. Sa candidature aux élections municipale est donc loin d’être une blague.

Outre son idée originale des « transports gagnants » (gratuits pour les usagers avec possibilité de gagner une loterie financée par les pubs), Rémi Gaillard appelle tous ceux qui souhaitent le suivre afin de faire un « Montpellier so fresh again », comme il le désigne. Une référence au désormais célèbre « Make America Great again » de Trump détourné de façon originale et surtout sans étiquette politique, lui que ne se revendique d’aucune catégorie : « il n’est pas de droite mon parti, il n’est pas de gauche non plus. Et s’il est En marche, c’est plutôt en tongs, pointe-t-il non sans humour et de poursuivre […] pour les affinités, c’est avec les oiseaux, les arbres et tout ce qui respire », conclut-il.

Un parti forcément tourné vers l’écologie et le respect des animaux, lui qui souhaiterait bâtir un espace de 2 hectares pour les animaux « abandonnés, vieux, délaissés », en partenariat avec son projet Anymal.

Des ambitions réfléchies et une réelle envie de faire changer les choses. « Pour Gandhi, on reconnaît la grandeur d’une nation à la façon dont elle traite ses animaux. Montpellier pourrait montrer l’exemple en France avec un projet innovant et éthique », déclare-t-il.

Les millions de fans qui le suivent et les 277 000 habitants de Montpellier seront-ils prêts à le suivre dans sa nouvelle aventure ?

Source : Midi Libre
Plus d'articles