Aux Etats-Unis, la Cour Suprême juge illégal le renvoi d'un employé à cause de son homosexualité

7 457partages

Jour de gloire aux Etats-Unis pour la communauté homosexuelle et transgenre. La Cour Suprême a en effet rappelé que la loi fédérale interdisait toute discrimination à l’emploi, contrairement à la volonté du gouvernement de Donald Trump.

Voilà un sacré coup de bâton porté à l’administration Trump. En effet, le président controversé des États-Unis avait annoncé, vendredi dernier, qu’il souhaitait revenir sur les mesures de Barack Obama concernant l’accès au programme santé pour les personnes LGBT.

Publicité

Getty Images

La Cour Suprême fait passer une loi fédérale pour protéger les homosexuels de discrimination à l’emploi

Une politique discriminatoire et anti-LGBT dans laquelle la justice américaine ne se reconnaît pas, en se référant aux droits civiques, plus précisément l’article 7 du Civil Rights Act.

Ainsi, la Cour Suprême, après un débat et un vote des juge (6 voix contre 3), a rappelé que les minorités sexuelles seraient protégées par la loi fédérale contre les discriminations au travail. Ainsi, il est officiellement interdit de licencier une personne en raison de son homosexualité ou de son identité transgenre. 

« Aujourd’hui, nous devons décider si un employeur peut licencier quelqu’un juste parce qu’il est homosexuel ou transgenre, la réponse est claire » explique la Cour Suprême dans un arrêt pris aujourd’hui, précisant que la loi « l’interdit ». Un rappel nécessaire à l'heure où l'administration de Donald Trump tente de mettre un frein à l'épanouissement de la communauté LGBT et où seuls 22 États possèdent une loi pour les protéger à l'emploi.

Source : CNN
Plus d'articles
À lire aussi