Un étudiant a créé un panneau solaire à partir de particules présentes dans les déchets alimentaires

1 910partages

Aux Philippines, un étudiant a eu une idée innovante et écologique puisqu'il a créé des panneaux solaires à partir de particules présentes dans les déchets alimentaires.

Carvey Ehren Maigue, un étudiant de l'université de Mapua aux Philippines, a créé un tout nouveau système écologique qui utilise l'énergie solaire. Grâce à son invention, baptisée AuREUS, il a fabriqué un panneau solaire à partir de déchets alimentaires.

À voir aussi

Crédit photo : AuREUS

Une création écologique

Aux Philippines, le réchauffement climatique a un fort impact sur le territoire. À cause de la chaleur, des millions d'hectares de végétation ont été endommagés, et de nombreux fruits et légumes ne peuvent plus être consommés.

Carvey Ehren Maigue a alors décidé de les récupérer pour éviter le gaspillage alimentaire. En les écrasant et les filtrant, il est parvenu à extraire des particules luminescentes qui absorbent et réfléchissent la lumière quand elles sont en contact avec les UV.

Crédit photo : AuREUS

« Nous pouvons montrer aux gens que l'adaptation de la durabilité pour lutter contre le changement climatique est quelque chose qui peut profiter à la fois à la génération présente et à la génération future et ce faisant, nous pouvons rallier davantage de personnes dans cette lutte contre le changement climatique », a affirmé l'étudiant.

Un panneau solaire plus performant

Le panneau solaire est grand d'un mètre de haut et peut idéalement être fixé sur les façades des bâtiments. Comme il est toujours en cours d'expérimentation, les équipes autour de Carvey Ehren Maigue réfléchissent à créer plusieurs formes, comme des panneaux incurvés, pour qu'ils s'adaptent parfaitement au design des bâtiments.

Crédit photo : AuREUS

Son invention est plus puissante que les panneaux solaires traditionnels puisqu'elle permet de récolter la lumière même par temps nuageux. Ainsi, ils produisent plus d'énergie et sont plus performants.

Ce nouveau système a reçu le premier prix du concours James Dyson Sustainability Award. Une récompense qui permettra à l'étudiant d'étendre sa production.

Source : My Modern Met