Baby-boom : des centaines de naissances supplémentaires attendues dans les hôpitaux suite au confinement

5 682partages

Neuf mois après le premier confinement lié à la pandémie de Covid-19, les hôpitaux se préparent à accueillir une vague de naissances de bébés conçus pendant ces mois d'inactivité dans le pays.

Du 17 mars au 11 mai, la France a connu son premier confinement pour tenter d'éradiquer la pandémie de Covid-19 et de limiter la propagation du virus. Pendant cette période, de nombreux Français sont restés chez eux, ce qui a donné des idées aux couples qui souhaitaient fonder une famille.

Des mois plus tard, les premiers bébés conçus pendant le confinement arrivent, et les hôpitaux s'apprêtent à recevoir des centaines de naissances.

Des bébés nés pendant la pandémie

En cette fin d'année, des bébés du confinement sont déjà nés, comme à Toulouse ou à Besançon.

« C'était déjà dans notre projet depuis un bon bout de temps. Finalement, c'est arrivé avec le début du confinement, qui a permis qu'on soit plus souvent à la maison et plus souvent détendus. », a ainsi confié une jeune maman.

Crédit photo : KieferPix / Shutterstock

Les bébés sont nés dans des conditions particulières liées à la pandémie de Covid-19. Les futurs papas pouvaient entrer dans la chambre de naissance uniquement s'ils étaient testés négatifs au virus.

Un baby-boom attendu

La France n'est pas le seul pays d'Europe qui s'apprête à accueillir de nombreuses naissances. C'est également le cas en Belgique. À la maternité de Liège par exemple, le planning des futures naissances est déjà complet.

« On va probablement avoir un mois de janvier assez chargé. On le voit par les consultations des sages-femmes. On peut prévoir qu'on aura un gros mois de janvier », affirme Christine Lebrun, sage-femme responsable de la maternité.

À Anvers, 400 à 500 naissances supplémentaires sont prévues en 2021. Pour anticiper l'événement, l'hôpital s'apprête à renforcer le nombre de sages-femmes dans son établissement.

Source : RTL