La stratégie de dissuasion utilisée par ce banc de poissons est particulièrement efficace

Dans un exemple étonnant de défense collective, un banc de plotosus lineatus, couramment appelé le poisson-chat rayé ou balibot rayée, se déplace comme un seul homme pour impressionner et repousser les prédateurs.

Crédit : Marie-Laure Vergne

À voir aussi

Cette vidéo, prise par Marie-Laure Vergne, monitrice au Abyss Dive Center de Bali en Indonésie, montre les jeunes poissons sous l’apparence d’une masse compacte alors qu'ils se déplacent au fond de l'océan. Le fait qu’ils bougent et ondulent de manière quasiment synchronisée et très organisée donne l’impression d’un effet d’optique, un peu comme si tout le banc n’était qu’un seul gros animal. C’est cette impression qui permet aux jeunes balibots rayés de mettre en place cette stratégie de disuasion afin de rester en sécurité jusqu’à ce qu’ils grandissent et soient moins vulnérables.

Et pour cause, une fois l'âge adulte atteint, le poisson-chat rayé est très venimeux et peut infliger de réelles douleurs à ceux qui s’en approchent de trop près. Mais pendant sa croissance, la puissance de son venin n’est pas encore à son maximum. « Les jeunes ne peuvent produire qu'une version légère du venin, picotant les doigts des personnes mettant leurs mains en contact avec le banc, ce que nous ne vous recommandons pas de faire pour autant » a confié Marie-Laure Vergne à nos confrères de My Modern Met.

Avec ces informations en main, il est logique qu'ils se regroupent et s'assurent de la sécurité de tout le groupe plutôt que de s'attaquer seuls aux prédateurs. Ensemble et unis, ils agissent comme un seul homme et constituent un adversaire redoutable. Si vous regardez attentivement la vidéo, vous remarquerez que les poissons individuels ne sont pas statiques. Au contraire, ils montent et descendent au fur et à mesure que la masse avance, presque comme une cascade de poisson. Lorsque les poissons touchent le sable, leurs mouvements font penser à des petits pieds qui se déplacent, un peu à l’instar d’un crabe ou d’une pieuvre.

Une stratégie pour défendre le banc de poissons

Les bancs de jeunes plotosus lineatus peuvent atteindre jusqu'à 100 individus. En vieillissant, ils adoptent un mode de vie plus solitaire. Ces poissons restent généralement entre eux ou, tout au plus, vivent en groupe de 20 individus au maximum. Ils passent leurs journées à se cacher sous les rebords et à remuer le sable pour trouver des crustacés, des mollusques et des vers. Mais en attendant, ils peuvent profiter de ce moment en compagnie de leurs congénères, se déplaçant dans l'eau et repoussant tous ceux qui osent se mettre sur leur chemin. Comme quoi, même dans la nature, c’est bien l’union qui fait la force !

Qu’en pensez-vous ?

Source : My Modern Met